Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

L'Espagne angoisse pour l'Eurovision

07 avril 2017 à 19h16 Par Ludo

Le concours Eurovision de la Chanson est l'un des évènements musicaux et télévisés les plus attendus du public espagnol.

Pour rappel si jamais vous habitez sur une autre planète, la compétition oppose des dizaines de pays européens et d’autres invités historiques ou exceptionnels comme Israël, l’Australie ou la Chine.

Chaque pays envoie un artiste ou un groupe pour représenter ses couleurs lors de la finale. Mais bien avant ce jour J, il y a une phase de présélection nationale qui bien souvent déchire les spectateurs locaux. En Espagne cette année, c’est le drame.

L’Espagne a intégré le concours Eurovision en 1961 et depuis 1999 le pays fait partie de ce qu’on appelle les «Big Five », les cinq pays qualifiés d’office pour la finale et qui peuvent donc éviter l’épreuve des demi-finales. Vous suivez toujours ? Parmi ces pays, aux côtés de l’Espagne, on trouve la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Depuis sa toute première apparition au début des années soixante, l’Espagne a toujours été un des pays les plus actifs de la compétition. Prenant son rôle très au sérieux, essayant de recruter de vrais talents, le pays a toujours tout fait pour mettre toutes les chances de son côté.

Mais en plus de cinquante ans de participation, l’Espagne n’a gagné le concours que deux fois. En 1968 et l’année suivante 1969 où elle termina vainqueur ex aequo avec trois autres pays dont la France. Du coup, le pays est très tendu quand l’échéance approche, rêvant évidemment d’une nouvelle victoire. On comprend que les sélections de l’artiste représentant l’Espagne soient prises très au sérieux.

Le sujet polémique qui revient chaque année : la langue dans laquelle est écrite et interprétée la chanson candidate. Bien sûr, les puristes n’en démordent pas et veulent imposer l’espagnol. Mais les plus modernes pensent qu’il faut chanter en anglais pour gagner. Cette année c’est le compromis qui l'a emporté puisque le titre de la chanson est dans la langue de Shakespeare. Par contre, le couplet que fredonnera Manel Navarro, le candidat espagnol est bien en castillan, la langue officielle du pays. A ne pas confondre par exemple avec le catalan qu'on parle à Barcelone par exemple. Do it for your lover  est donc à découvrir et encourager lors de la finale le samedi 13 mai prochain.