Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

L’Amérique Latine se mobilise aussi contre le réchauffement climatique (vidéo)

25 septembre 2019 à 07h06 Par Jérome Pasanau
Vendredi 20 septembre, 250 marches ont été organisées dans plus de 20 pays d'Amérique Latine.
Crédit photo : Pixabay

Vendredi 20 septembre, à l’appel de Greta Thunberg, des milliers de jeunes Latino Américains ont manifesté contre le réchauffement climatique.

De Mexico à Buenos Aires, des milliers de jeunes Latino Américains ont répondu présents vendredi à l’appel lancé par la militante suédoise Greta Thunberg. Même si le mouvement des vendredis semble y être moins implanté qu’aux États-Unis ou en Europe, l’Amérique Latine commence à rallier le mouvement. Vendredi 20 septembre, 250 marches ont été organisées dans plus de 20 pays d’Amérique Latine. Le Mexique, à la tête du podium, cumule à lui seul 65 marches. Suivent le Brésil avec et la Colombie avec respectivement 48 et 43 marches 

Une mobilisation dans toute l'Amérique Latine

À Mexico City, des milliers de manifestants se sont rassemblés devant l’ange de l’indépendance avant de se rendre dans le centre de la capitale, sur la place de la constitution. À 1 000 kilomètres de là, à Mérida, 11 prix Nobel de la paix ont participé à une cérémonie de soutien aux manifestations mondiales.  

À Santiago du Chili, le lieu de rendez-vous principal était la Plaza Italia. 19 autres marches se sont déroulées dans tout le pays. En Argentine, 18 marches se sont tenues. Mais contrairement aux autres pays, la plus grande marche n’a pas encore eu lieu, elle se déroulera vendredi 27 septembre à Buenos Aires.  

Enfin, en Colombie aussi on s’est mobilisé. À Bogota, les associations locales avaient organisé un sit in sur la place de Bolivar, au cœur de la capitale. Le lendemain, la mobilisation s’était déplacée dans le sud du pays, dans le département de Caqueta où 40 jeunes écologistes de l’Amazonie colombienne se sont retrouvés.