Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Hauts-de-Seine : une fausse prise d‘otages à Boulogne-Billancourt

04 janvier 2021 à 14h15 Par Bertrand Loppin
Un important dispositif policier a été déployé dimanche après-midi à Boulogne-Billancourt
Crédit photo : Commons Wikimedia

Une grosse opération de police s’est déroulée dimanche 3 janvier dans l'après-midi dans le quartier Silly-Gallieni. Le Raid est intervenu suite à un appel signalant une prise d‘otages. Finalement, il ne s’agissait que d‘un canular téléphonique.

Dimanche après-midi agité à Boulogne Billancourt. Hier, aux alentours de 16h, la police reçoit deux appels téléphoniques provenant de deux numéros différents. Ces appels font état d'un homme seul, retranché au troisième étage d’un immeuble situé à l'angle des rues de Silly et Gallieni. L’homme retiendrait plusieurs enfants en otage. Il demanderait une rançon déposée au pied de l’immeuble en échange de leur libération. 

Immédiatement les forces de l'ordre se rendent sur place. Un périmètre de sécurité est mis en place et le quartier est entièrement bouclé. Le Raid arrive en renfort. Les policiers d'élite investissent l’immeuble et constatent qu’il n’y a pas de forcené retranché au troisième étage avec des enfants. Le dispositif policier est levé aux alentours de 19h.

 

La prise d'otage s’est finalement révélée être un canular téléphonique. Le ou les auteurs sont activement recherchés. Ils risquent jusqu'à deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. Les premiers éléments de l’enquête ont permis d'établir que le premier appel a été passé par un téléphone portable en Indre-et-Loire. Ce téléphone appartient à une femme âgée de 71 ans, mais qui n’aurait pas elle-même passé l’appel. Le deuxième appel provient d'une ligne fixe provisoire attribuée par Voxbone, une société belge spécialisée dans les numéros de téléphone virtuels locaux.