Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

En Argentine, on se bat aussi contre le harcèlement de rue

11 avril 2018 à 10h28 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Wikimedia Commons

Un collectif féministe vient de lancer une application pour permettre aux femmes de signaler en temps réel si elles sont victimes de paroles ou gestes déplacés.

C’est un sacré pari dans un pays où la majorité des hommes considèrent qu’harcèlement est synonyme de compliment. En effet selon un récent sondage pour le journal quotidien La Naciòn, 62% des Argentins estiment que les femmes se sentent flattées quand on leur fait une remarque dans la rue. Même si elle est insistante.

Pour essayer de changer les mentalités, une application vient d’être créée baptisée « MuMalapp ». Elle tient son nom du collectif derrière l’idée ; MuMaLa signifiant Mujeres de la Matria Latinoamericana.

Alors l’objectif est avant tout de créer des statistiques en voyant le nombre de signalement effectué. En prime l’appli permet de se géolocaliser pour établir une carte des quartiers peut-être plus ou moins enclins au harcèlement de rue.

En tout cas en Argentine, depuis 2016, une loi prévoit de punir le harcèlement de rue d’une amende de 1000 pesos, soit l’équivalent de 40 euros. Mais en pratique elle n’est que très peu appliquée ; les femmes notamment n’osant portée plainte.