Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Deux ados se filment en train d’enfermer un chaton dans un micro-ondes

19 décembre 2019 à 14h00 Par A.L.
Photo d'illustration -
Crédit photo : Pixabay

La SPA de Dunkerque a porté plainte après avoir visionné une vidéo publiée sur Snapchat où deux adolescents enferment un chaton dans un micro-ondes et s'amusent de le voir souffrir.

Cette histoire est d'une horreur absolue. Ce mercredi 18 décembre, la Société de protection des animaux (SPA) de Dunkerque a publié un message sur Facebook, depuis supprimé, montrant une capture d'écran d'une vidéo où deux adolescents se filment sur Snapchat en train de mettre un chaton dans un micro-ondes. Ils mettent ensuite le four en marche et s'amusent de voir le chat se débattre de douleur pendant une quinzaine de secondes, comme le rapporte France 3. "Le chaton gratte au niveau des parois, puis on l’entend hurler de douleur", a expliqué Michel Vanwaefelghem, directeur de la SPA de Dunkerque à la chaîne télé. La SPA, qui affirme avoir identifié les deux ados, a déposé plainte pour acte de cruauté sur un animal après ces faits abjectes qui se seraient produits le 13 décembre dernier à Saint-Pol-sur-Mer (Nord). La peine encourue est de deux ans de prison et de 30.000 euros d'amende. "Nous ne vous lâcherons pas car à votre âge vous êtes responsable de votre méchanceté, de votre médiocrité. Nous vous vomissons toute notre haine", a indiqué l'association.

Un appel au calme

Depuis la divulgation de cette affaire et la mise en ligne de cette vidéo, un vent de colère et la recherche active des deux auteurs ont été lancés sur la toile. Face à cette chasse à l'homme, la SPA vient de lancer un appel au calme sur les réseaux sociaux."Certaines informations personnelles sur les deux mis en cause dans l’affaire du chaton du micro-onde sont mis en avant sur les réseaux sociaux comme des noms, des adresses, des numéros de téléphone… Sachez que plusieurs de ces informations sont totalement fausses ! L’adresse fournie concernant l’un des adolescents n’est absolument pas la sienne mais celle d’une pauvre dame vivant seule et n’ayant rien à voir avec cette histoire !", a écrit l'association sur Facebook. 

Heureusement, l'état du chaton reste "très bon" comme l'a indiqué Michel Vanwaefelghem. "Je suis étonné qu’il n’ait pas de séquelles. Quand on voit la vidéo, on pouvait s’attendre à des dégâts sur l’animal. C’est un bon petit chat, très câlin et qui ronronne, gentil comme tout", a ajouté le directeur. Si deux suspects ont été identifiés et doivent être convoqués par la police, le chaton a pour sa part été adopté par une bénévole du refuge.