Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Déconfinement : des pistes cyclables temporaires pour désengorger les transports franciliens

23 avril 2020 à 14h52 Par Bertrand Loppin
Le vélo sera l'alternative aux transports en commun pour le déconfinenment.
Crédit photo : Piixabay

Valérie Pécresse annonce la mise en place prochaine d’un réseau de pistes cyclables qui suivra le tracé des lignes de RER. La présidente de la région Île-de-France compte sur cette solution pour désengorger les transports en commun et assurer la sécurité sanitaire des franciliens dans leurs déplacements lors du déconfinement.

Avec le début du décofinement progressif, le 11 mai prochain, de nombreux franciliens vont de nouveau devoir se déplacer dans toutes la région. Les transports en commun devraient donc connaître une grande affluence. Mais, le respect des mesures de distanciation sociale ne permet pas d’accueillir le flux des 5 millions d’usagers quotidiens. Il semble que le recours au vélo soit actuellement la solution et l’alternative envisagée.

Valérie Pécresse souhaite ainsi lancer un réseau de pistes cyclables temporaires. Le tracé de ses pistes cyclables serait calqué sur celui des lignes de RER. La présidente de la région ne donne pas de date précise pour la mise en place de ce dispositif. Elle évoque seulement une réalisation rapide avec des aménagements souples et légers. La matérialisation de ses pistes cyclables serait assurée par un marquage à la peinture jaune au sol. Ces pistes pourraient également être utilisées par les trottinettes.

De son côté, la maire de Paris envisage également un dispositif similaire dans la capitale. Ainsi, Anne Hidalgo prévoit la création prochaine de pistes cyclables provisoires sur les tracés des lignes 1, 4 et 13.

Le projet de la région préfigure celui du réseau « RER V », imaginé par le Collectif Vélo Île-de-France qui regroupe plus de 30 associations cyclistes franciliennes. Le « RER V » est un réseau d'infrastructures dédiées au vélo, comme celui qui existe pour les transports en commun. Constitué de 650 kilomètres de pistes cyclables,  sa réalisation est planifiée pour 2025. La Région s'est engagée à le financer à 60%, jusqu'à 300 millions d'euros.