Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

Chili : les violences policières condamnées par le président Piñera

18 novembre 2019 à 14h12 Par Gianni CASTILLO
Pour la première fois depuis les manifestations au Chili, le président Sebastian Piñera a condamné les actes des forces de police.
Crédit photo : Pixabay

C’est une première. Depuis le début des heurts qui sévissent dans le pays depuis le 18 octobre dernier, le président chilien a condamné les violences commises par les forces de l’ordre.

Depuis un mois, jour pour jour, le bilan est lourd au Chili. 22 personnes sont mortes dont 5 à cause de l’intervention de la police chilienne, le nombre de blessés a dépassé la barre des 2.000 comptant plus de 200 personnes victimes de lésions oculaires.

Lors d’une allocution télévisée hier, le président Sebastian Piñera a reconnu que le recours à la force par la police chilienne a été excessif et que des abus voire même des délits ont été commis. Il regrette notamment que tous les droits de la population n’aient pas été respectés.