Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Bad Bunny et Farruko sont censurés en République Dominicaine !

28 juin 2018 à 14h40 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Bad Bunny

Mauvais buzz pour Bad Bunny et Farruko. La République Dominicaine censure leurs chansons et leurs clips. On vous dit tout.

Mauvaise nouvelle pour les fans dominicains de Bad Bunny et Farruko. Et même pour les touristes fans de Bad Bunny et Farruko, qui en cette période estivale, sont venus passer quelques jours de vacances en République Dominicaine. Ce lundi, les autorités locales ont en effet pris une décision radicale : huit artistes issus de l’industrie musicale urbaine latine ne seront plus diffusés sur les ondes radio et les chaînes de l’île, et plus particulièrement Bad Bunny et Farruko. Les deux artistes les plus populaires de l’industrie musicale sont tout bonnement censurés ! 

Pour justifier cette mesure exceptionnelle, J.M Hidalgo, le président de la Comisión de Espactáculos Públicos y Radiofonia (en français, la Commission des spectacles publics et radiophoniques) a expliqué que, selon lui, les chansons et les clips vidéo de Bad Bunny et Farruko ne sont pas adaptés à tous les publics et sont surtout « vulgaires » et « pervers ». « Le contenu sexuel, l’obscénité, l’incitation à la violence et au meurtre, le suicide et l’utilisation de substances illégales sont utilisés inconsidérément par ces artistes dans la composition de leurs chansons, en plus de la présentation, sans considération, d’images qui renvoient directement à de mauvaises actions », s’indigne-t-il dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. 


Parmi les chansons interdites, on retrouve notamment la chanson Lo que diga yo, une collaboration entre Bad Bunny, Farruko, Jon Z et Miky Woodz et dans laquelle il est question d’une « apologie des narcotrafiquants », selon les mots de J.M Hidalgo. Toutefois cette résolution prise par la Comisión de Espactáculos Públicos y Radiofonia n’interdit pas aux artistes d’interpréter toutes leurs chansons, même celles censurées, lors de leurs concerts sur l’île. Les deux principaux concernés n’ont pas encore réagi à cette annonce. Après ses récents déboires avec la justice, Farruko prépare aujourd’hui son grand retour, tandis que Bad Bunny vient tout juste de dévoiler une nouvelle chanson : Estamos bien.