Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Alejandro Sanz : une rupture à 9 millions d'euros pour le chanteur espagnol

02 août 2019 à 15h55 Par A.L.
Crédit photo : Alejandro Sanz

Il y a quelques semaines, Alejandro Sanz et son épouse Raquel Perera ont publié un message sur leur compte Instagram respectif, indiquant que leur relation était terminée. Aujourd'hui, le chanteur espagnol s'apprête à vivre un autre coup dur...

Si Alejandro Sanz a toujours l’air d'un jeune homme et sait jouer de ses charmes auprès de son public, le célèbre chanteur espagnol qui affiche fièrement plus de 30 ans de carrière dévoilait, le 29 juillet dernier, une vidéo émouvante dans laquelle il partageait quelques photos de lui avec sa fille Manuela lorsqu'elle était enfant. Un joli cadeau pour la jeune fille qui vient d'avoir 18 ans de la part de celui qui a explosé en France et en Amérique Latine avec le titre La Tortura - son duo avec Shakira -  et qui vient malheureusement d'annoncer son divorce avec Raquel Perera, la mère de ses deux derniers enfants, Dylan et Alma, âgés de 8 et 4 ans.

Voir cette publication sur Instagram

Grabar en un #ParaísoNatural como #Asturias no solo te genera paz, sino que sientes un abrazo constante de belleza pura. #ELDISCO @turismoasturias

Une publication partagée par Alejandro Sanz (@alejandrosanz) le

Alejandro Sanz visé par un procès

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'Alejandro Sanz n'a pas la vie facile en ce moment. En effet, l'artiste âgé de 52 ans est actuellement dans la tourmente. S'il doit faire face à son divorce avec sa future ex-femme qu’il a épousé il y a sept ans, il doit également gérer le procès qui l'oppose à Rosa Lagarrigue, celle qui a été son agent pendant 25 ans et avec laquelle il a cessé de travailler en 2016, "sans explication" selon la plaignante. Très remontée contre le chanteur, la femme lui réclame neuf millions d'euros pour violation présumée de contrat. Les deux protagonistes se sont revus mercredi dernier devant le tribunal de première instance de Madrid, où ils se sont rendus avec leurs avocats. Si Rosa Lagarrigue a déposé la plainte en 2017, elle déclarait à l'époque au journal El Pais que l'équipe d'Alejandro Sanz lui avait envoyé une lettre pour l'informer qu'elle était licenciée alors même qu'ils s'étaient mis d'accord de manière informelle pour prolonger le contrat.

"La rupture était totalement unilatérale", a déclaré Rosa Lagarrigue à El Pais. La femme est allée directement déposer plainte après avoir pris connaissance du courrier. "La chose la plus triste que j'ai faite dans ma carrière", confiait-t-elle. "J'ai commencé avec Alejandro dès le début quand il était encore enfant à Moratalaz. Il m'est difficile de parler parce que de très graves problèmes sont en cause. Et je n'ai pas d'explication non plus. La rupture était complètement unilatérale et avec un contrat valide, c’est-à-dire qu’elle n’était pas du tout au programme. Ce qui est très douloureux,", a ajouté la plaignante en parlant de sa rupture de contrat avec Alejandro Sanz avant de déclarer : "Je devais le poursuivre en justice, bien sûr. Je sais que beaucoup de gens pensent qu'il m'a poursuivi, mais non. Je l'ai poursuivi et c'est la chose la plus triste que j'ai faite de toute ma vie professionnelle. C'est formidable, car je n'ai que de bons souvenirs avec Alejandro. C'est un artiste. Mais aujourd'hui, la situation est différente. C'est très triste, c'est malheureux, ça me tue", a-t-elle dit.

Des sources au courant du conflit affirment que le chanteur a proposé une somme importante à Rosa Lagarrigue pour acheter son silence. Cette dernière n’a pas accepté. Par conséquent, le procès rendra son verdict pour l'automne prochain. Affaire à suivre...