Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Accusé de satanisme dans son dernier clip, J Balvin se défend ! (photo)

28 août 2019 à 15h20 Par A.L.
L'interprète de "Un Peso" vient récemment de faire le buzz à cause de son nouveau clip, "Cuidao Por Ahí" avec Bad Bunny.
Crédit photo : J Balvin

Alors qu'il s'apprête à dévoiler un nouveau titre en collaboration avec Maluma, J Balvin vient d'être accusé de satanisme dans son dernier clip "Cuidao Por Ahí" en featuring avec Bad Bunny.

La musique, la mode, le cinéma... J. Balvin ne cesse de faire parler de lui. Si l'artiste âgé de 34 ans rejoint bientôt le casting du film d’animation Trolls World Tour, la suite du film Trolls sorti en 2016, où il prêtera sa voix (dans la version originale) au personnage Tresillo, un nouveau personnage assez cool avec un look inspiré du chanteur colombien, l'interprète de Un Peso vient récemment de faire le buzz à cause de son nouveau clip, Cuidao Por Ahí avec Bad Bunny, que les fans trouvent très conversé. En effet, la vidéo, tournée en Grèce, montre les deux chanteurs vêtus de noir, accompagnée d'une armée de danseurs ressemblant à des zombies et d'une multitude d'oiseaux noirs volant dans le ciel. Dans la séquuence, J. Balvin arbore également un maquillage gothique et une muselière en cuir. Sur les bâtiments blancs à l'arrière-plan, on peut apercevoir du sang couler tandis que J.Balvin vole sous un pont grâce à des pouvoirs surnaturels.

J. Balvin accusé d'être satanique

Si la plupart des 32 millions d'abonnés Instagram de la star colombienne ont réagi positivement au clip, d'autres n'ont pas hésité à l'accuser de satanisme. "Quelle vidéo horrible, vous avez perdu ce qui vous rendait différent", a commenté un fan. "C'est tellement triste de voir cela, vous êtes allé trop loin", a écrit un autre. "J'interdis à mes filles de regarder vos vidéos sataniques, vous émettez de mauvaises ondes et le contenu est tellement pervers et dégoûtant", a déclaré une mère de famille. "Es-tu l'antichrist ?", demanda un internaute. Très vite, J.Balvin n'a pas hésité à monter au créneau en se défendant sur Instagram : "Si être satanique signifie créer un contenu différent et divertissant, alors que suis-je ? Soyez sincère, car Internet donne de la force aux lâches".

Rapidement, un autre fan a répondu à J.Balvin en montrant sa déception face à ce clip vidéo. "Pour créer un contenu différent et divertissant, vous n'avez pas à manquer de respect envers Dieu ou envers l'église. Tout ce qui compte pour vous, c'est la gloire et l'argent", a-t-il écrit. Une chose est sûre, même s'il est sous les projecteurs, J. Balvin n'est pas du genre à laisser l'opinion des autres faire taire sa liberté d'expression.