Un monstre marin échoué sur une plage de Texas City

15 septembre 2017
Par Bertrand Loppin
Une créature mystérieuse sans yeux, aux dents acérées comme des rasoirs et avec une queue énorme a été rejetée sur une plage du Texas après le passage de l’ouragan Harvey. La communauté scientifique a réussi à l’identifier.

Preeti Desai a fait une drôle de rencontre sur une plage de Texas City, au sud-est des États-Unis, près de Houston. Alors que cette employée d'une ONG américaine se baladait tranquillement sur la plage, elle est tombée sur une drôle de créature : une sorte de longue anguille sans visage, aux dents acérées et dépourvue d'yeux. Dans un premier temps, elle a d'abord cru que c'était une lamproie marine, mais en y regardant de plus prêt, elle a réalisé que ça ne pouvait pas être ça, notamment à cause de la forme de la bouche. La lamproie est en effet dépourvue de mâchoires mobiles.

Intriguée par sa découverte, Preeti Desai va lors prendre des photos de l’animal et les poster sur Twitter. Elle va ensuite lancer un appel pour qu’on l’aide à identifier cette étrange créature. Ses clichés vont provoquer de fortes réactions chez bon nombre d’internautes. Les hypothèses les plus folles vont être émises, certains allant jusqu’à évoquer un alien. De son côté, Preeti Desai garde la tête froide et fait savoir qu’elle aimerait bien avoir l’avis de scientifiques et de biologistes.

Les internautes vont alors l’orienter vers Kenneth Tighe, un biologiste du Musée d'Histoire naturelle Smithsonian, spécialisé dans les anguilles. Ce dernier finit par identifier un serpenton dentu (Aplatophis chauliodus) en état de décomposition. Cette sorte d'anguille à dents de serpent vit normalement entre 30 et 90 mètres de profondeur. 

Les spécialistes estiment que ce spécimen aurait pu être ramené à la surface à cause des vents violents qui ont soufflé à plus de 200km/h et des pluies diluviennes dues à l'ouragan Harvey qui a frappé le Texas. Du coup, Preeti Desai a posté un nouveau message sur Twitter. Elle a rassuré les internautes en déclarant que cette créature n'avait rien d'effrayant et n'était pas un monstre. Elle a précisé qu’il s’agissait simplement d’un animal marin qui avait essayé de vivre sa vie… Inutile donc de céder à la panique. Toutefois, si jamais vous partez sur les rives de la méditerranée, attention aux requins.