Toutes les ressources de la planète consommées au 2 août

28 juillet 2017
Par Maud Tambellini
C’est ce qu’on appelle le jour du dépassement, autrement dit le jour à partir duquel l’humanité a consommé la totalité des ressources que la planète peut renouveler en une année. Et fait inquiétant, il survient de plus en plus tôt.

L’humanité va vivre à crédit jusqu’en décembre

C’est le crie d’alarme des ONG Global Footprint Network et WWF. A partir du 2 août prochain, l’humanité va vivre à crédit sur les ressources de la planète. En 2016, le jour du dépassement était survenu le 3 août. Et le processus ne va pas dans le bon sens puisqu’en 1997, il intervenait en septembre.

Pour calculer cette date, les ONG ont pris en compte de nombreux facteurs. Comme l’empreinte carbone de la population, les ressources consommées pour la pêche, l’élevage, les cultures, la construction et l’utilisation d’eau. Il en ressort qu’actuellement pour couvrir l’ensemble de nos consommations sur un an, il nous faudrait l’équivalent d’1,7 planète ! Et les signes sont déjà visibles à l’instar de situation de sècheresse et de déforestation. Début juillet, l’un des plus grands icebergs jamais vus s’est ainsi détaché de l’Antarctique.

Est-il possible d’inverser la tendance ?

Selon les deux ONG, il n’est en effet pas trop tard pour inverser la tendance. « Les émissions de CO2 liées à l'énergie n'ont pas augmenté en 2016 pour la troisième année consécutive" ont-elle pointé ce qui s’explique notamment par le développement des énergies renouvelables.

Il faut savoir que les gaz à effet de serre représentent actuellement 60% de l’empreinte écologique mondiale. Pour les ONG, si les engagements pris lors de la conférence de Paris sur le climat sont tenus par les pays signataires, la situation ira dans le bon sens. Mais le problème c’est que le président des Etats-Unis Donald Trump a déjà annoncé son retrait des accords.

A titre personnel en tout cas, il est toujours recommandé dans ses déplacements de privilégier les modes de transports doux et collectifs plutôt que sa voiture individuelle. D’autant qu’en prime conduire ferait baisser notre Q.I !