Les cinq plages les plus immondes de la planète !

24 juillet 2017
Par Ludo
Si vous hésitez encore sur votre destination de vacances, voici un classement qui vous sera utile.

En cette période estivale, nos confrères du journal Ouest France ont eu la bonne idée d’enquêter sur les plages à éviter absolument pour vos prochaines vacances. Parce que sable blanc et eau turquoise ne sont pas forcément très répandus sur la surface du globe. Jugez plutôt.

Kamilo Beach à Hawaï

Qui aurait cru que les rives de l’archipel d’Hawaï pouvaient être aussi délabrées ? Cette misérable plage située sur la Grande île est surnommée la « trash beach » ou encore la « plastic beach » à cause des déchets qui la recouvrent. Les courants de l’océan entraînent les ordures de la mer vers le bord…

Guanabara Bay au Brésil

La baie de Guanabara est la deuxième plus grande baie de Rio de Janeiro, mais sûrement la plus immonde. Elle est devenue le dépôt à ordures de la ville. Bien loin des paysages de Copacabana, la plage révèle la triste réalité du pays. Les eaux usées non traitées sont rejetées dans cette baie. Son eau est infestée de virus et de bactéries qui ont d’ailleurs rendu malades certains athlètes des JO 2016 qui participaient à des épreuves aquatiques dans la baie.

Juhu Beach en Inde

C’est une des plages les populaires de Bombay, mais aussi l’une des plus sales du pays. Toutes sortes de débris s’y accumulent : sacs en plastique, bouteilles, sceaux et même du pétrole. La ville de Bombay cependant tente de redonner un peu d’éclat à Juhu Beach et à ses voisines. Versova Beach, par exemple, a été nettoyée par l’avocat écologiste Afroz Shah et un groupe de 1 000 bénévoles entre 2015 et 2017 : ils ont ramassé près de 5 millions de kilos de débris ! Aujourd’hui, elle fait de nouveau rêver.

Haina en République dominicaine

La ville d’Haina est si polluée qu’elle est surnommée le Tchernobyl dominicain. Selon l’Onu, elle est l’endroit au monde présentant le plus haut niveau de contamination au plomb. La plage d’Haina ne peut pas être fréquentée car l’eau est complètement contaminée par les produits chimiques des usines locales.

L’île Henderson dans le Pacifique

Bien qu’elle soit classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette île inhabitée et éloignée du Pacifique Sud (entre la Nouvelle-Zélande et le Chili) est probablement l’île la plus polluée au monde. En trois mois, durant l’année 2015, des scientifiques ont compté plus de 18 tonnes de plastique (soit environ 37,7 millions de morceaux de plastique) sur l’île de 37 km2, soit la plus grande densité de déchets jamais trouvée dans le monde.