Deux prisonniers invités à déjeuner avec le pape en profitent pour s'enfuir !

DR
12 octobre 2017
Par Ludovic Vilain
Voilà une évasion à la fois discrète et spectaculaire qui s’est déroulée en Italie. Deux détenus napolitains conviés à un repas avec le Pape François ont réussi à s’enfuir.

Inutile de préciser d’emblée que la police italienne et les services de sécurité du Vatican sont un peu à cran en ce moment. On peut les comprendre après ce qui vient de se passer à Bologne où deux détenus ont profité d’une invitation à déjeuner du Pape François pour disparaître discrètement dans la nature. Les deux hommes, originaires de Naples dans le sud du pays faisaient partie d’un groupe d’une vingtaine de prisonniers qui avaient été invités à partager un repas avec le souverain pontife.

Une tradition ancienne pour le Vatican que la Pape François a tenu à remettre au goût du jour. Le successeur de Benoît XVI est en effet très sensible au sort des détenus et à la vie dans les prisons, en Italie comme partout dans le monde. À chacun de ses déplacements ou presque, à l’étranger comme chez lui, il demande à rencontrer des détenus et se tient régulièrement au courant de la situation dans les prisons.

Une bienveillance dont ont profité récemment deux prisonniers, au nez et à la barbe du Pape François et des services de sécurité. Les deux hommes séjournaient dans une structure alternative à la prison près de Modène. Ce centre de réinsertion accueille des pensionnaires jugés dangereux et des toxicomanes. Les deux détenus ont malgré tout été choisis pour rencontrer le pape et participer à un repas à ses côtés. Une occasion trop belle pour ne pas en profiter et disparaître dans la nature. Les deux détenus et le reste du groupe étaient encadrés par des bénévoles qui visiblement ont fait preuve d’un peu de légèreté. Ils avaient peut-être le nez dans leur assiette de spaghettis bolognaises et n’ont pas remarqué que les deux détenus étaient en train de s’enfuir. Le pape François et les services de communication du Vatican n’ont pour l’instant fait aucune déclaration sur cette évasion insolite.