Info générale

C’est scientifique, on déteste son job à partir de 35 ans !

25 août 2017 à 15h08 Par Maud Tambellini
Il y a donc un âge à partir duquel on commence à traîner des pieds pour aller au travail. Selon une étude britannique, on commence à rêver de la retraite à peine la trentaine passée !

Une réalité différente de ses aspirations ?

L’étude a été menée par le cabinet britannique de ressources humaines Robert Half. 2000 salariés ont été interrogés. Et il en ressort qu’un travailleur sur six de plus de 35 ans serait malheureux au travail. C’est deux fois plus que les moins de 35 ans.

Plusieurs explications sont avancées à ce phénomène. La trentaine étant déjà une période charnière dans sa vie ou l’on pense peut-être plus à sa famille et surtout ou l’on fait le point entre ses aspirations et une carrière qui n’avance finalement pas tant que ça.

Le stress est aussi pointé du doigt. Un tiers des sondés de plus de 35 ans trouvent que leur travail est source de tension. Et passé 55 ans, un autre tiers des employés ne se considèrent pas reconnu à sa juste valeur.

L’agencement des bureaux à revoir ?

Un autre facteur pourrait aussi être avancé. Selon une autre étude, les open space commenceraient à être boudés. 57% des salariés français travaillent actuellement dans un bureau ouvert. C’est nettement moins que nos voisins Espagnols ou Britanniques qui dépassent les 70%

Il n’empêche, le bruit en open space et la difficulté à se concentrer sont pointés du doigt. Pour autant, le tableau n’est pas si noir puisque 75% des Français se sont dits heureux au travail l’an dernier pour l’Ifop. Notamment au regard de la passion pour leur job mais aussi la liberté et l’autonomie dont ils jouissent.

Et si à l’inverse, vous êtes malheureux de ne pas avoir d’emploi, une offre d’emploi de nounou de luxe fait actuellement beaucoup parler sur la toile !