Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Viagra : un médicament détourné pour améliorer ses performances sexuelles

28 mars 2018 à 14h51 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Commons Wikipedia

Il y 20 ans le Viagra était commercialisé pour la première fois. Initialement, il avait pour vocation de pallier aux troubles de l’érection. Avec le temps, la pilule bleue est aussi utilisée par de jeunes consommateurs qui cherchent ainsi à améliorer leurs performances sexuelles. La pratique n’est pas sans risque.

C’était il y a 20 ans. On découvrait une petite pilule bleue en forme de losange. Les laboratoires Pfizer lançaient la commercialisation du Viagra aux Etats-Unis. Cette pilule allait révolutionner la sexualité masculine et les rapports de millions de couples. Ce médicament était destiné à pallier les troubles de l’érection notamment liés à l’âge. Mais, au fil du temps, on s‘est aussi aperçu que le Viagra séduisait un tout autre type de consommateurs…

Aujourd’hui, le viagra est également utilisé par des jeunes qui n’en ont absolument pas besoin mais qui se servent des propriétés de ce médicament pour sublimer leurs performances sexuelles. Des 1999, une étude a montré un usage marginal mais bien réel d’un certain public : des jeunes hommes habitués des boites de nuit. En 2012, une autre étude a établi que 8% des jeunes américains âgés de 22 ans prenaient du viagra. Parmi eux, 6% l’utilisaient en dehors de toute prescription médicale sous forme d’automédication…

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet usage récréatif et non thérapeutique. Tout d’abord, le tabou attaché à l’utilité du Viagra a disparu. Le Viagra ne soigne pas l’impuissance mais offre la possibilité de maitriser les dysfonctionnements érectiles. La nuance peut paraitre minime, elle est psychologiquement énorme pour les utilisateurs potentiels. Le viagra a un effet rassurant. Ensuite, le Viagra ne coûte pas cher. Il est à porté de bourse… Son prix a été divisé par 15 en 20 ans. Enfin, la banalisation des films pornographiques accessibles très facilement en un temps record sur internet a modifié les comportements. Certains prennent comme modèle leurs acteurs fétiches. Ils souhaitent reproduire leurs exploits ou tout du moins, tout mettre en oeuvre pour les imiter.

Mais, ce comportement n’est pas sans risque. Tant qu’on respecte les doses, les risques d’effets secondaires sont minimes. Mais, certains vont jusqu’à consommer trois ou quatre pilules d’affilée pour augmenter la qualité et la durée de l’érection. C’est là que ca peut se compliquer. Vous vous exposez alors à des risques cardiovasculaires, voir à faire une overdose de ce médicament. La palme revient à un jeune britannique qui avait consommé 35 pilules… Bilan de l’opération : cinq jours d’une douloureuse érection non stop avec en prime des effets hallucinogène. Il a témoigné tout voir en vert… Enfin, il ne faut pas oublier que si le viagra renforce l’érection, il ne retarde pas l’éjaculation… La pilule pour se métamorphoser en Rocco Siffredi reste encore à inventer !