Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Variant britannique de la covid : des opérations de dépistage à Bagneux

08 janvier 2021 à 15h30 Par Maud Tambellini
Le porteur du variant Covid est animateur dans certaines écoles de Bagneux.
Crédit photo : pixabay

Après l’apparition d’un cas positif au variant britannique de la Covid-19 sur la ville de Bagneux, la commune des Hauts-de-Seine organise plusieurs opérations de dépistage. Des tests PCR seront proposés gratuitement et sans rendez-vous à la population.

Tous les yeux sont rivés, ce vendredi 8 janvier, sur la commune de Bagneux après la découverte d’un cas positif au variant britannique de la Covid-19. La personne testée positive est animateur scolaire en école maternelle à Bagneux.

Cette personne, dont le genre n'a pas été précisé, a été isolée à la suite d'un test positif à la Covid-19 mené avant les vacances de Noël. C'est dans un second temps que la souche du variant britannique au coronavirus a été identifiée, selon le ministère.

Rattachée au personnel communal, cette personne a travaillé au sein de l’école maternelle Henri-Barbusse avant Noël puis pendant les vacances scolaires au sein de l'école Maurice-Thorez.

Une dizaine de cas contacts ont été identifiés et testés. Si certains sont positifs au coronavirus, aucun ne l'est "a priori" à la souche du variant britannique, a déclaré la maire de Bagneux Marie-Hélène Amiable lors d'une conférence de presse. Elle a aussi ajouté que l'origine de la contamination de cette personne n'a pas encore été établie.

"Depuis vendredi matin, on a lancé une campagne de dépistage avec des tests PCR auprès des personnels volontaires (dans les établissements scolaires, ndlr)", a indiqué le ministère.

La ville de Bagneux a aussi prévu de son côté une opération de dépistage ouverte à tous, ces samedi 9, lundi 11 et mardi 12 janvier. Des tests PCR vont être réalisés gratuitement et sans rendez-vous de 10h à 17h, au sein de l’espace Léo-Ferré, rue Charles-Michels.

D’après les premières constatations scientifiques, le variant britannique de la Covid-19 est beaucoup plus contagieux, mais ne semble pas occasionner de symptômes plus graves.