Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Val-de-Marne : la police intervient dans un club libertin à Saint-Maur

02 décembre 2020 à 13h45 Par Bertrand Loppin
Le club libertin est de nouveau fermé.
Crédit photo : L’Hyppocampe

Depuis samedi, les commerces non-essentiels peuvent de nouveau accueillir du public. L’Hyppocampe à Saint-Maur, un établissement pour public averti, a donc repris ses activités. Mais quelques heures plus tard, une opération de police a mis fin aux réjouissances. Depuis, le club est de nouveau fermé.

Il y avait du monde samedi après–midi à l’Hyppocampe. Les forces de l’ordre se sont invitées dans ce célèbre établissement installé depuis 22 ans à Saint-Maur dans le Val-de-Marne. Le patron des lieux avait décidé de rouvrir ce club libertin fermé en mars. Depuis le week-end dernier, les commerces non-essentiels peuvent de nouveau accueillir du public. Mais un club libertin peut-il entrer dans la catégorie des commerces non-essentiels ? Réponse apparemment négative. 

Quelques heures après l’ouverture, une opération de police été menée dans l’établissement. Les forces de l’ordre ont investi les lieux et ont procédé à la verbalisation de 12 clients pour non-port du masque dans un lieu public. Ces derniers ont ensuite été invités à rentrer chez eux. Depuis, le club est de nouveau fermé.

Interviewé par le Journal Le Parisien, le gérant de l’établissement a fait part de sa stupeur et de sa déception. Il se désole du flou qui entoure son activité. On lui a refusé d'être assimilé à un commerce non-essentiel, mais il n’a pas non plus droit aux aides auxquelles peuvent prétendre les bars et restaurants de nuit. Bruno Henckes assure qu’il reçoit environ 300 appels par jour pour savoir quand son établissement pourra rouvrir.