Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Une pompière et secouriste licenciée car jugée « trop sexy » sur Instagram (photos)

04 février 2020 à 17h50 Par A.L.
Crédit photo : Pixabay

Une pompière et secouriste américaine déplore son licenciement par son employeur qui la juge "trop provocatrice et sexy" sur ses réseaux sociaux.

Quelle est la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle sur les réseaux sociaux ? C'est justement la question que se pose Presley Pritchard, une pompière et secouriste américaine qui a porté plainte pour licenciement abusif contre son ancien employeur, l’Evergreen Fire Rescue dans le Colorado. En effet, la jeune femme a été licenciée en août dernier en raison de son genre et de son activité sur Instagram. La raison ? Cette Américaine avait pour habitude de se dévoiler à ses 142.000 abonnés en tenue moulante pour mettre en avant sa passion pour le fitness. D'autres clichés se succédaient la montrant en uniforme de soldat du feu. L’entreprise avait alors reçu plusieurs plaintes de la part de collègues et citoyens qui jugeaient ses publications trop osées et sexy

Voir cette publication sur Instagram

Try this challenge and then post your time below 👇🏼 Mine was 45-sec on my third try - 🚨 Flip a roof ladder onto your shoulders and steady (if any part touches the ground you have to start over from the ground while time still runs) 🚨 Perform 10 lunges to the end, drop the ladder (nicely lol) 🚨 Repeat steps 1&2 while lunging back (again start over but let time run if any part of it touches the ground) - Repeat 5 times for a sweaty workout and record your best time! 🚒 These are great for core stabilization and core strength as well as a quad burner . . . . . . #fireline #firelinefit #nineline #thinblueline #fitforduty #ninelineapparel #firefightergirls #femalefirefighter #womenfirefighters #lunges #firedepartment #firefightertraining #firefighterworkouts #fitforduty #firefit #fittofightfire #strongwomen #ladderlungechallenge #ladderco #engine #firetraining

Une publication partagée par Presley Pritchard (@presleykp.fit) le

Voir cette publication sur Instagram

Anyone else feel like 2020 been testing them lately or is that just me!? 🤨. 🤓2032 is gonna be my year. Just you wait.. - Jokes aside; If you want 2020 to be your year, Don’t sit on the couch and wait for it. Go out & make a change. Smile more. Be excited. Do new things. Unfollow negative people on social media. Post the swimsuit pic. Workout. Go to bed early. Wake up early. Show more gratitude. Ignore the haters. Practice self care. - Don’t settle for basic baby, Extraordinary is where it’s at. . . . . DM for coaching inquiries @cnc.apparel || code: presleykp @1upnutrition || code: presleykp @ninelineapparel || code: presleykp @herbstrong || code: presley15 @warriorflask || code: presleykp

Une publication partagée par Presley Pritchard (@presleykp.fit) le

"C’est très hypocrite. C’est nul. Il existe bien des calendriers de pompiers sexy, mais si c'était des femmes tout le monde les traiterait de salo*e. Pour les mecs, c’est normal", a expliqué Presley Pritchard à Vice. "Mes supérieurs m'ont bien demandé de supprimer mes photographies, mais rien dans le règlement ou dans mon contrat de travail ne m'y obligeait", a ajouté la jeune femme qui estime par ailleurs avoir été ciblée par des remarques sexistes et avoir été victime d'harcèlement sexuel de la part de ses désormais ex-collègues. Une enquête interne a été menée au sein de la caserne, aucune preuve n'a pour l'instant été dévoilée.