Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Une crue plus importante qu’en 2016

24 janvier 2018 à 10h54 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

La Seine continue de monter notamment dans Paris où le niveau a dépassé les 5m10 ce mercredi matin au niveau du pont d’Austerlitz. On attend au moins un mètre d’eau supplémentaire d’ici ce week-end, effaçant le record de la crue de juin 2016 (6m10). La Marne a déjà dépassé ce niveau depuis deux jours.

Plus de 5m10 au dernier pointage à Austerlitz. Un mètre d'eau supplémentaire d'ici samedi à Paris. Le niveau de la Seine est sous haute-surveillance dans la capitale. La crue s’annonce plus importante encore que celle du mois de juin 2016, selon les prévisions de Vigicrue. L'nesemble de la région Ile-de-France (sauf l'Essonne) est en vigilance orange crue-innondation. Une cellule de crise a été ouverte à la mairie de Paris pour faire face aux inondations. Plusieurs accès aux quais et aux axes bordant la Seine ont été fermés. Des "batardeaux", ces petites palissades temporaires en bois, ont été installées aux endroits critiques pour éviter que la Seine ne déborde.

Autre conséquence. Le RER C est interrompu dans Paris intramuros. 7 stations sont fermées entre Austerlitz et Javel/Henri Martin jusqu’à vendredi au mieux. La ligne 10 du métro et le bus 63 sont en conséquence renforcées, annonce Ile-de-France Mobilités. Le pic de crue est attendu vendredi ou samedi aux alentours de 6m20, soit plus que la crue de juin 2016.


En banlieue ça déborde aussi

En Seine et Marne plusieurs commune ont les pieds dans l’eau. C’est cas entre autre de Esbly, Lagny-sur-Marne ou Condé-Sainte-Libiaire avec la Marne qui est sorti de son lit à plusieurs endroits. Des dizaines d’habitants ont du être évacués, parfois en barque et relogé temporairement dans des gymnases.

Plus au sud, à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), la commune est doublement concernée par les crues, celle de la Seine et de l'Yerres. Deux quartiers sont déjà sous l’eau, à la confluence de l'Yerres et de la Seine (1 200 personnes sont concernées) et le quartier Triage situé le long de la Seine (2 000 personnes concernées). Des camions militaires doivent être déployés sur place aujourd’hui, selon la maire de la commune, Sylvie Altman (PCF).