Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Mundo Latino

Un déconfinement à deux vitesses au Chili

07 septembre 2020 à 10h30 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Pixabay

Certains restaurants de l’est de Santiago sont autorisés à servir en terrasse. Ailleurs, dans la capitale, les restaurants doivent rester fermés et la population confinée.

Le Chili est l’un des pays du monde qui compte le plus de décès liés au Covid-19. Sur place, les autorités ont décidé de ne pas déconfiner tout le monde en même temps. Certaines villes sont toujours soumises aux restrictions en place depuis maintenant cinq mois, d’autres viennent d’en sortir.

A Santiago, la capitale, la situation est encore plus confuse. Le déconfinement s’opère, mais il est à deux vitesses. On peut ainsi passer d’une commune confinée à une autre déconfinée. Depuis le 2 septembre, les terrasses de plusieurs quartiers chics de la capitale, comme à Providencia, peuvent rouvrir. Il n’est pourtant pas encore question d’un retour à la normale sur place. Les tables sont espacées de deux mètres, les serveurs sont masqués, il y a du gel hydroalcoolique à disposition, parfois des thermomètres pour prendre la température des clients et des salariés. On peut même retirer le masque le temps de manger. Et puis, nouvelle surprise annoncée le 2 septembre dernier : le gouvernement chilien va assouplir le confinement mis en place le temps de la fête nationale, le 18 septembre prochain.