Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Un canadien a survécu 5 ans en Amazonie !

09 juin 2017 à 18h34 Par Ludo

Le jeune homme avait disparu en 2012 à Toronto. Il a été retrouvé vivant au Brésil, en plein coeur de la forêt tropicale.

Il a survécu en cueillant des fruits, fouillant dans les ordures et s'appuyant sur la générosité de ceux qu'il croisait. Un Canadien porté disparu en 2012 a été retrouvé cinq ans plus tard au Brésil, en pleine forêt amazonienne, révélait récemment le Huffington Post Québec . Après avoir parcouru plus de 10 000 kilomètres, Anton Pilipa, 39 ans, a finalement été rapatrié chez lui . La BBC Brésil raconte qu'au moment de sa disparition, cet ancien humanitaire avait commencé un traitement psychiatrique pour soigner sa schizophrénie.

C'est d'ailleurs une lubie qui l'aurait poussé à prendre la route : l'homme voulait absolument visiter la Bibliothèque nationale de la République argentine, à Buenos Aires. Ne demandez pourquoi, on n’en sait rien. Après un long périple, effectué sans argent et en grande partie pieds nus, le routard s'est malheureusement fait refouler de l'entrée du bâtiment. Car Anton Pilipa est parti de chez lui, à Toronto, sans argent, sans bagages et surtout... sans papiers d'identité. Probablement déçu mais visiblement pas abattu, il reprend alors la route et se rend au Brésil.

C'est le huitième pays dont il foule le sol, après les États-Unis, le Mexique, le Guatemala, le Costa Rica, le Panama, la Colombie et le Venezuela. Il est retrouvé une première fois fin novembre 2016 alors qu'il erre sur une route de Rondonia, un état vallonné de l'ouest du pays qui jouxte la Bolivie. Les services administratifs, qui ont recoupé son identité auprès des ambassades notamment, apprennent alors la bonne nouvelle à sa famille. «J'étais abasourdi, je me disais qu'il était mort, c'était la seule chose qui pouvait expliquer son absence», a raconté au Daily Mail son frère Stefan. Mais amené à l'hôpital, Anton s'échappe. En janvier, son allure de vagabond, cheveux longs et barbe hérissée, lui vaut d'être à nouveau appréhendé, plus au nord, dans l'Amazonas, largement recouvert par le fameux «poumon de la planète», la forêt amazonienne. Dire que certains s’entraînent longtemps avant de participer à Koh Lanta...