Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

"Très peu de gens croyaient en moi" : Maluma se confie sur ses débuts

24 mars 2021 à 14h05 Par A.L.
Maluma interviewé par le magazine GQ.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @Maluma

Interviewé par le magazine GQ, Maluma s'est confié à coeur ouvert et a abordé divers sujets tels que ses débuts dans la musique et son enfance.

Juan Luis Londoño Arias, plus connu sous le nom de Maluma (la contraction des noms de sa mère, son père et sa sœur qui s'appellent respectivement Marlli, Luis et Manuela, ndlr), est devenu l'une des stars les plus influentes de l'industrie musicale.

Grâce à sa carrière irréprochable, il s'est imposé comme une légende du reggaeton, remportant d'innombrables récompenses et engendrant des millions d'écoutes. Pourtant, malgré son parcours, tout n'a pas toujours été facile pour Maluma qui a dû faire face à de sévères critiques de la part de son entourage. C'est lors d'une interview accordée au magazine GQ que le Colombien a accepté d'ouvrir son coeur et de se confier sur divers sujets.  

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par MALUMA (@maluma)

"Tous mes amis se moquaient de moi"

Si Maluma confie avoir eu "une enfance heureuse" avec des parents qui lui ont "tout donné", le chanteur a néanmoins avoué que ses débuts dans la musique ont parfois été "difficiles et très compliqués". "Pour être honnête, très peu de gens croyaient en moi. A l'école, tous mes amis se moquaient de moi. Ils croyaient que les choses n'allaient pas se passer ainsi, que je n'allais pas réussir dans la musique, mais cela m'a motivé à continuer à grandir et à devenir ce que je suis aujourd'hui", a-t-il confié.

Nostalgique de l'époque où les disques se vendaient encore, le chanteur affirme toutefois qu'il a débuté sa carrière au bon moment. "Quand j'ai commencé, les disques étaient encore vendus, pas beaucoup, mais il y avait une culture de les acheter. Cinq ans plus tard, c'est fini, l'ère numérique a vraiment pris le dessus sur l'industrie. Je peux dire que j'ai vécu un peu 'du monde d'avant' et celui d'après quand ils ont arrêté de vendre des albums et que ce phénomène des réseaux sociaux a exploséC'était vraiment une de mes forces lorsque j'ai commencé ma carrière", a-t-il expliqué.

Très lucide, Maluma affirme toutefois qu'il a encore beaucoup de choses à accomplir professionnellement et personnellement. "Je voudrais inspirer les plus jeunes à être de bonnes personnes, remercier, aider les autres à réfléchir et se poser les bonnes questions", a-t-il conclu.