Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Shakira accusée de délit fiscal par le fisc espagnol

08 septembre 2020 à 16h50 Par A.L.
Shakira devra s'expliquer face au juge.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram

Les comptes bancaires de Shakira viennent d'être minutieusement épluchés par le fisc espagnol. Résultat : la chanteuse colombienne est aujourd'hui accusée de délit fiscal et devrait prochainement devoir s'expliquer devant la justice.

Souvenez-vous. Il y a un peu plus d'un an, le mari de Shakira était devant la justice espagnole pour témoigner dans une affaire de fraude fiscale le concernant. Après la confirmation de sa condamnation pour fraude sur ses droits à l’image, le footballeur se voyait ainsi obligé de rembourser le fisc espagnol. Le tribunal avait alors conclu que Gerard Piqué avait "simulé" la cession de ses droits à l’image à sa société Kerad Project afin de payer moins d’impôts pour les années 2008, 2009 et 2010. Aujourd'hui, c'est au tour de la chanteuse d'avoir des ennuis judiciaires. En effet, le fisc espagnol, qui vient d'étudier minitieusement les comptes bancaires de la star, l'accuse de de ne pas avoir payé 14,5 millions d’impôts entre l’année 2011 et l’année 2014. Or, Shakira réside en Espagne depuis 2011, à savoir l’année au cours de laquelle sa relation avec le football Gerard Piqué a été rendue officielle et publique. Elle est ainsi soupçonnée d’avoir placé une partie de sa fortune, soit 31 millions d’euros, aux Bahamas où elle possédait une résidence secondaire jusqu’en 2015.

Une traque sans merci

Pour cela, l’inspectrice des impôts a suivi le quotidien de la chanteuse colombienne Shakira partout, “dans des cliniques, des salons de beauté, des studios d’enregistrement, des lieux d’événements promotionnels, des magasins de vêtements, de décoration” pour démontrer qu’elle ne vivait pas aux Bahamas, mais à Barcelone, et qu'elle devait donc payer ses impôts en Espagne. Si Shakira scande, sans preuves, qu'elle n’a pas vécu en Espagne jusqu’à fin 2014, elle a également affirmé qu’elle habitait jusqu’alors dans une résidence achetée à Nassau pour 1,1 million de dollars. La star est allée jusqu'à fournir des factures d’électricité, d’eau et de télévision de cette fameuse maison de Nassau. Or ces dernières étaient payés par une entreprise pour les employés qui s’occupaient de la résidence. Résultat : le fisc pense que cette résidence aux Bahamas n'était un “artifice”, qui avait une “finalité purement fiscale”, comme le révèle Courrier International. 

L’inspectrice affirme de son côté avoir étudié tous les déplacements de la famille de Shakira, à savoir ses parents et ses frères, ses assistants...etc. La plupart d’entre eux venaient tout spécialement des États-Unis jusqu'à Barcelone. Et pour démontrer que la vraie résidence de Shakira était à Barcelone et qu'elle y avait vécu plus de moitié de l'année et un jour (la durée minimale pour la considérer comme une résidente fiscale), le fisc a obtenu le fichier de cliente de la chanteuse dans un centre de cosmétique de Sarrià, un quartier de Barcelone. Il a même demandé à Getty Images, qui photographie souvent sa vie professionnelle et personnelle, à quel endroit et quel jour avaient été pris les clichés. Sans oublier d'autre part d'étudier toutes les transactions réalisées par la chanteuse avec ses cartes de crédit. En somme, Shakira n'a pas fini d'en entendre parler...