Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Seine-et-Marne : il demande sa libération parce qu’il n’aime pas les courgettes

18 septembre 2018 à 09h53 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Trois détenus en attente de leur procès ont demandé lundi une remise en liberté devant le tribunal de Meaux (Seine-et-Marne). Raison invoquée : le légume vert n’est pas à leur goût ! Demande évidemment rejetée..

Trois dealeurs ne sont pas fans des légumes. Incarcéré depuis le 5 septembre dans une affaire de trafic de stupéfiants, trois détenus espéraient obtenir lundi devant le tribunal de Meaux (Seine-et-Marne) une libération sous contrôle judiciaire avant leur audience prévue le 17 octobre prochain.

Au culot, l’un des prévenus ne s’est pas démonté devant la présidente du tribunal. Karim 18 ans a expliqué le plus calmement du monde que « La prison c’est dur, c’est une leçon de vie. On mange mal, des courgettes vapeur avec de l’eau dedans. En une semaine, on a compris » ! Réponse de la juge : « On ne va effectivement pas se mentir, c’est dur. C’est pour cela qu’il faut tout faire pour ne pas aller en prison. ». La magistrate a logiquement rejeté leur demande en liberté.

Cet habitant de Chelles (Seine-et-Marne), doit être jugé le 17 octobre prochain avec cinq autres prévenus pour trafic de stupéfiants. Agés de 16 à 19 ans, ils écoulaient la drogue aux abords de l’école maternelle des Tournelles. En juillet, 18 sachets de cannabis avaient été découverts entre la grille et la haie de l’école.