Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Romeo Santos nous fait découvrir la bachata japonaise (Vidéo)

13 novembre 2018 à 14h45 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Romeo Santos

Sur les réseaux sociaux, Romeo Santos a fait une découverte étonnante : la bachata japonaise. Regardez et écoutez !

La musique latine vit ses plus belles heures et dépasse désormais les frontières du continent sud-américain. Les artistes tels que J Balvin, Maluma, Nicky Jam, ou encore Shakira, Daddy Yankee, Luis Fonsi, Bad Bunny, sans oublier Jennifer Lopez, Prince Royce, Romeo Santos et compagnie sont en effet de plus en plus écoutés et populaires dans le monde entier. Il faut dire que ces derniers s’entourent de stars internationales pour des collaborations toutes plus efficaces les unes que les autres. Une consécration qui inspire également de nombreux jeunes artistes. Ainsi, Romeo Santos vient de faire une découverte surprenante… 

Sur son compte Instagram, celui que l’on surnomme « le roi de la bachata » a partagé un extrait d’un clip vidéo de bachata japonaise. Non, vous n’avez pas mal lu : on vous parle bel et bien de bachata en japonais ! Il s’agit de Hajime Waki, un jeune chanteur originaire de Comayagua (Honduras) et né d’un père hondurien et d’une mère dominicaine-japonaise. Un sacré métissage, on vous l’accorde. 

Passionné de musique depuis son plus jeune âge, le jeune homme a rapidement exprimé le désir de se démarquer dans son art tout en restant proche de ses origines. Capable de chanter en espagnol et en japonais, il trouve alors l’idée originale de dévoiler le titre A Quien (vidéo ci-dessous). Avec ce single original, il crée donc un nouveau genre de musique et espère conquérir le public asiatique. En tout cas, Romeo Santos est lui déjà conquis : « Très bien ! », félicite-t-il son homologue japonais en légende sa publication affichant déjà plus de 640 00 vues. 

Hajime Waki peut donc compter sur le soutien de Romeo Santos qui taclait récemment Prince Royce, « le prince de la bachata » aujourd’hui adepte de la musique urbaine. « Je le respecte parce qu’il ne veut pas être laissé pour compte, mais maintenant, il ne sait pas trop ce qu’il veut faire entre le reggaeton ou le trap. Il enregistre beaucoup de chansons urbaines, ce qui est bien, mais je reviens à ce que je disais précédemment : je suis le seul à faire de la bachata aujourd’hui », déclarait-il au média El Caribe.