Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Quand Karol G, J Balvin et Nicky Jam s'amusent à chanter de la salsa en plein vol (vidéo)

15 juin 2021 à 13h41 Par A.L.
Karol G, J Balvin et Nicky Jam ont passé un très bon moment.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @NickyJam

Réunis le temps d'un vol dans un avion privé, Karol G, J Balvin et Nicky Jam ont passé un très bon moment en musique, rythmé par la salsa du célèbre chanteur vénézuélien Oscar D'León.

"Je suis très reconnaissant que la nouvelle génération apprécie ma musique", a fièrement écrit le célèbre chanteur de salsa, Oscar D'León, en légende d'une vidéo dans laquelle J Balvin et Karol G chantent les paroles de sa chanson Llorarás, tandis que Nicky Jam danse au rythme de ce titre à succès. 

Réunis le temps d'un vol privé, les trois acolytes en ont en effet profité pour s'amuser et faire honneur à l'artiste vénézuelien, âgé de 77 ans, et connu pour son talent de "sonero" et de danseur, capable de jouer en même temps de la basse, ce qui lui a valu d'être surnommé par le public El Bajo Danzante (le bassiste dansant, ndlr)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NICKY JAM (@nickyjam)

Les trois artistes n'ont ainsi pas vu le temps passer et ont ensuite atterri à Medellín, en Colombie. Si Karol G et J Balvin sont tous deux originaires de la ville d'Antioquia, de son côté, Nicky Jam, bien qu'américain, est devenu ressortissant colombien et c'est justement à Medellín qu'il a réussi à booster sa carrière.

"Ils savent que le reggaeton vient de Porto Rico et nous savons aussi que le reggae en espagnol vient du Panama. C'est juste que nous lui avons donné notre saveur. La Colombie lui donne sa saveur. Ce n'est la musique de personne, c'est la musique du monde. Vous ne pouvez pas vous mettre en colère et dire : 'Non, le reggaeton est ma musique'. C'est la musique de tout le monde, c'est l'essentiel", a déclaré Nicky Jam dans une récente interview au magazine Complex.

"Medellín, en particulier, est une ville où ils aiment vraiment la véritable essence de la musique (...) On pourrait presque dire que Medellín, à cette époque, était la base de la musique urbaine", a-t-il ajouté.