Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Quand Bad Bunny se fait recaler d’un salon de manucure !

27 juillet 2018 à 14h50 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Bad Bunny

De passage en Espagne, Bad Bunny a souhaité se faire chouchouter dans un salon de manucure. Mais, le « mauvais lapin » s’est fait vu refuser l’entrée. On vous raconte tout.

Qui a dit que le vernis à ongles n’était qu’une histoire de filles ? Certainement pas Bad Bunny ! Le chanteur portoricain est actuellement en Europe pour une série de représentations. Il a ainsi été aperçu au festival Tomorrowland en Belgique ou encore à Ibiza pour profiter de quelques jours de vacances. Mais avant d’aller prendre du bon temps sur les plages de l’archipel des Baléares, l’interprète de Estamos Bien était de passage dans la ville d’Oviedo, dans le nord de l’Espagne, où il a souhaité se faire chouchouter en se rendant dans un salon de manucure. Alors qu’il espérait obtenir un rendez-vous rapidement, Bad Bunny s’est littéralement vu refuser l’entrée par les propriétaires. Outré et furieux de se faire lamentablement recaler, l’artiste de 24 s’est donc emparé de ses réseaux sociaux pour dénoncer l’attitude discriminatoire des employés du salon d’esthétique Anna Rodera. 

« Je voulais juste vous dire à tous que je suis allé dans cet endroit merdique afin de me faire les ongles (manucure + vernis) et ils m’ont dit NON parce que suis un HOMME Hahaha. Je ne sais pas trop quoi penser, mais il me semble que cela est très, très misérable. En quelle année sommes-nous ? En 1960, ou quoi ? Comment décrire une telle attitude ? », a-t-il écrit en légende d’une photo de la devanture de l’établissement, tout en appelant au boycott. 

Bad Bunny Instagram

Une publication que Bad Bunny a ensuite rapidement supprimée de sa page Instagram, comme le rapportent nos confrères de Teen Vogue. Et pour cause, dans les commentaires, certains internautes se sont lâchés : il y a ceux qui ont laissé des commentaires homophobiques remettant en cause la virilité de l’artiste et ceux qui ont préféré exprimé leur soutien à l’artiste.

Suite aux nombreuses réactions suscitées par la publication de Bad Bunny, les propriétaires de l’établissement ont pris la parole au micro d’une radio locale affirmant que « le salon n’est pas un établissement mixe, mais qu’il s’occupe exclusivement de femmes » avant de rediriger Bad Bunny vers un salon où les hommes sont, cette fois-ci, acceptés.