Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Portable à l’école : une loi pour l’interdire aux élèves et aux enseignants

07 juin 2018 à 10h39 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pxhere

Une idée simple sur le papier qui ne plait pas vraiment aux syndicats d’enseignants. Le projet de loi arrive sur les bancs de l’Assemblée Nationale ce jeudi.

Promesse de campagne. Interdire les téléphones portables à l’école. L’idée paraît simple mais a été compliqué à mettre en œuvre. Il a fallu presque une année scolaire pour que les services de l’Education nationale se mettent d’accord sur sa mise en place dans les 51 000 écoles et surtout les 7 100 collèges du pays auprès de 10 millions de petits français. Quand on sait que 93% des jeunes de 12 à 17 ans possèdent un mobile.. (Chiffre de 2016)

Il s’agit d’instaurez un cadre pour une interdiction totale du téléphone dans l’enceinte d’un établissement scolaire. Le projet de loi envisage aussi de permettre aux enseignants de confisquer le téléphone, ce qui est pour l’heure interdit.

Un amendement pour que le corps enseignant donne l’exemple

Dans les faits, environ la moitié des collèges ont déjà inscrit ce principe dans leur règlement intérieur, sur tout ou partie de leurs locaux. Et depuis 2010, selon le Code de l’Education, téléphoner pendant les cours est interdit partout sous peine de voir pleuvoir les heures de colle.

Ce qui fait réagir la communauté éducative, c’est un amendement déposé cette semaine par des députés de la majorité pour que le corps enseignant donne l’exemple et laisse le Smartphone de coté pendant la classe. « Ridicule », gronde une enseignante dans les colonnes du Parisien, « c’est sur notre portable que sont censées arriver les alertes et les consignes liées à Vigipirate. On fait comment s’il est éteint ? »