Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Notre-Dame de Paris : les cloches électriques à l’origine de l’incendie ?

24 avril 2019 à 10h54 Par Mikaël Livret
Crédit photo : BSPP

10 jours après le sinistre qui a ravagé la toiture de la cathédrale, l’enquête se poursuit. Selon le journal Marianne et Le Canard enchaîné, qui s'appuient sur des éléments de l'enquête en cours, des cloches électriques installées dans la flèche seraient à l'origine du départ du feu. Les investigations se poursuivent.

Les causes du sinistre ne sont pas encore clairement établies. Dix jours après le violent incendie qui a ravagé une partie de Notre-Dame de Paris, les investigations pour comprendre ce qu’il s’est passé se poursuivent. Les enquêteurs cherchent encore à déterminer le point de départ de l’incendie.

On apprend que six cloches électriques installées provisoirement dans la flèche de la cathédrale pourraient être à l'origine du feu, selon le journal Marianne et Le Canard enchaîné, qui s'appuient sur des éléments de l'enquête en cours. «Des fils électriques courraient dans les combles, placés à la demande expresse du clergé», indique Le Canard enchaîné. Trois cloches avaient été installées en 2007 au-dessus du transept et trois autres, rénovées en 2012, étaient installées dans la flèche.

Les intempéries pourraient fragiliser les voûtes

Lundi, une partie du périmètre de sécurité a été levée, mais le parvis reste fermé aux fidèles et aux touristes. Et après le feu, c’est désormais la pluie qui inquiète. Une bâche de protection provisoire est en train d’être installée par des alpinistes sur la cathédrale. Il a fallu reconstruire en urgence une partie de la charpente, de manière provisoire, pour fixer la bâche. Les intempéries pourraient fragiliser les voûtes du monument, déjà bien endommagées par l’incendie. Un grand parapluie plus stable et imperméable sera installé dans quelques semaines.