Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Mutilation de chevaux : les centres équestres du Val-d’Oise sur le qui-vive

07 septembre 2020 à 11h30 Par Mikaël Livret
Deux ministres se déplacent chez une éleveuse de chevaux dans l'Oise, ce lundi 7 septembre.
Crédit photo : Pixabay

Plus d’une demi-douzaine d’affaires du même genre ont été rapportées depuis le début de l’année en région parisienne et dans l’Oise. Deux ministres se déplacent ce lundi.

Des attaques de plus en plus nombreuses. Deux chevaux ont été retrouvés mutilés dans le département du Val d'Oise, révèle Le Parisien. Un premier animal a été retrouvé avec une oreille découpée dans un centre équestre à Sannois, vendredi dernier. Deux autres chevaux du même centre équestre sont tombés malades pour une raison encore inconnue. L’un d’eux est mort. La piste d’un empoisonnement, un temps envisagée, a finalement été exclue.

Une autre attaque a été constatée dans un centre équestre à Grisy-les-Plâtres. Une jument, mutilée cette fois au niveau de la vulve. Elle a dû subir des points de suture.

Près d'une trentaine de cas avérés de mutilations ont été enregistrés depuis le début de l'année en France dont au moins une demi-douzaine de cas en région parisienne et dans l’Oise. Un chiffre "sans précédent", selon le Service central du renseignement territorial, cité par le quotidien.

Les ministres de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et de l’Agriculture, Julien Denormandie, sont attendus ce lundi 7 septembre dans l’Oise, à Plailly. Ils rendront visite à une éleveuse de chevaux victime de ces actes puis ils participeront à une réunion de travail avec les services mobilisés pour l’enquête et les représentants de la filière équine.