Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Maluma révèle les secrets cachés dans les chansons de son opus « Papi Juancho » (vidéos)

26 août 2020 à 18h10 Par A.L.
Maluma vient de sortir son opus "Papi Juancho".
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Maluma

Alors qu'il vient de faire son grand retour avec un album surprise baptisé "Papi Juancho", Maluma dévoile aujourd'hui tous les dessous de certaines musiques qui composent cet opus.

Depuis quelques jours, Maluma est sur toutes les lèvres. En effet, alors que le chanteur a fermé soudainement son compte Instagram juste après qu'une vidéo ait commencé à circuler dans laquelle Neymar Jr. et certains de ses coéquipiers du PSG apparaissaient en chantant sa chanson Hawaii, le Colombien est ensuite réapparu par surprise avec un nouvel album baptisé Papi Juanchodont le titre s'inspire de son surnom, "Juancho", l'abréviation de Juan Luis, et qui dévoile des featurings avec d'anciennes et des nouvelles stars du reggaetón, de Ñejo y Dálmata à Myke Towers ou encore Yandel. 

En somme, un opus très personnel de 22 chansons imaginées pendant le confinement. "Tout ce que je pouvais faire pendant la quarantaine à Medellín, c'était travailler seul dans mon studio", a alors expliqué l'interprète de Felices Los 4, ajoutant : "C'est pourquoi cet album est si personnel". En effet, c'est lors d'une interview accordée à Billboard que Maluma est revenu sur les histoires qui ont inspiré certaines de ses nouvelles chansons, et notamment les anecdotes cachées derrière Medallo City, Vete Vete, Cielo A Un Diablo et bien sûr, Hawaï.

Medallo City

"C'était la dernière chanson que nous avons faite. Un soir, vers 2 heures du matin, j'étais avec les Rude Boyz et nous écoutions la musique d'un musicien de Medellín nommé Teo Grajales. (…) Il a fait de la musique toute sa vie, un peu underground. En gros, il fait du hip-hop mélangé à de la salsa. Et je suis vraiment lié à sa musique. J'adore le hip hop mais j'aime aussi la salsa. C'était donc la combinaison parfaite", a ainsi confié Maluma à propos de son inspiration pour cette chanson.

Hawaii

Il s'agit sans aucun doute de la chanson la plus populaire de Papi Juancho. Mais contrairement aux rumeurs, ce titre n'a aucun rapport avec son ex Natalia Barulich et le footballeur Neymar. "Cela n'a été inspiré par aucun événement de ma vie. (…) J'ai mis fin à ma dernière relation en étant calme et heureux… (...) Je voulais faire cette chanson parce que beaucoup d'entre vous se sentent concernés et pas parce que ça m'est arrivé", a confié Maluma. "Elle a été écrite à Hawaï. Puis la chanson est venue jusqu'aux oreilles d'Edgar Barrera qui me l'a montré. Je suis tombé amoureux du refrain puis j'ai écrit le couplet. Quand j'ai fini l'enregistrement, j'ai appelé mon équipe et j'ai dit : 'Les gars, j'ai le premier single'. Et ce fut le début de ce projet 'Papi Juancho'. C'était l'une des rares chansons que j'ai enregistrées avant le Covid. Et c'est une chanson très sincère, avec de bonnes paroles et un bon contenu", a déclaré Maluma, précisant que c'était son morceau préféré de l'album.

Vete Vete (feat. Ñejo y Dalmata)

Une collaboration pour laquelle il faut remonter à l'époque où Maluma avait 14 ans : "C'est spécial parce que Ñejo et Dálmata n'avaient pas fait une chanson comme celle-ci depuis longtemps, et ils ont toujours été une excellente source d'inspiration pour moi. Quand j'étais petit, je me faufilais dans toutes les soirées pour les voir. Un soir, quand j'avais 14 ans, je suis allé à une fête et suis monté sur scène avec Ñejo. Le gars de la sécurité allait me mettre dehors, mais finalement il m'a autorisé à rester. J'étais si audacieux que j'ai demandé à Ñejo s'il pouvait me donner sa boucle d'oreille en or et il l'a fait. C'est là que ma carrière a commencé". De son côté, Ñejo vient de confier qu'il se souvenait de cette histoire, mais qu'il n'avait pas réalisé que cet adolescent était Maluma.

Cielo A Un Diablo

"J'aime cette chanson parce qu'elle dit la vérité. Le garçon est totalement honnête, il lui demande pourquoi elle est tombée amoureuse de lui, si elle savait à quoi il ressemblait. C'est un mauvais garçon. Alors il lui dit : 'Ne demande pas le paradis à un diable'. C'est une chanson sombre, mais aussi très commerciale et je suis sûr que beaucoup d'entre nous ont vécu ça", a expliqué Maluma.