Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Maluma répond à la polémique autour de son nouveau clip « Mala Mia » (Vidéo)

14 août 2018 à 13h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Maluma

Avec la sortie du très osé clip « Mala Mia », Maluma est au cœur d’une nouvelle polémique. Aujourd’hui, le beau gosse répond aux critiques.

Maluma est de retour avec une nouvelle chanson et un nouveau clip, Mala Mia. Dès sa sortie, ce nouveau titre inédit a  beaucoup fait parler de lui sur la toile. D’abord, à cause des paroles avec lesquelles Maluma assume son personnage de play-boy ou encore de "dirty boy" (mauvais garçon), mais aussi parce que dans la vidéo il s’affiche dans un lit entouré d’une ribambelle de demoiselles très peu vêtues (vidéo ci-dessous). Sur les réseaux sociaux, le beau gosse colombien de 24 ans a donc été rapidement qualifié de « macho » et accusé de traiter la femme comme un objet. 

Comme le note le média Lavanguardi.com, certains internautes n’ont également pas manqué de dénoncer son attitude : « Avec tout ce qui se passe dans nos pays avec les femmes exploitées et victimes de viols, c’est de très mauvais goût de faire une telle couverture. Sérieusement, vous n’avez pas de cerveau, aucun respect pour les femmes. Les modèles qui continuent à accepter de jouer dans ces vidéos sont très idiotes ». Il y a aussi ceux qui ont eu une pensée pour sa petite-amie, Natalia Barulich, imaginant sa réaction face au clip de Mala Mia réalisé par Jessy Terrero.

Si Maluma n’avait jusqu'alors pas daigné réagir à la polémique, il a aujourd’hui décidé de s’exprimer dans le programme La Red de Caracol. « Qu’est-ce que Natalia m’a dit ? Elle ne m’a rien dit du tout. Elle était avec moi pendant le tournage, elle m’a même aidé à choisir les modèles. Elle sait que je suis Maluma, mais quand je rentre à la maison, je suis Juan Luis (son vrai prénom) », a-t-il d’abord expliqué, avant de poursuivre : « Ma carrière a été beaucoup critiquée, mais cela m’affecte de moins en moins, car les critiques varient en fonction de l’endroit où je me trouve et des personnes qui les disent ».