Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Maluma : la campagne de boycott « MejorSolaQueConMaluma » devient virale (Photos)

30 août 2018 à 15h40 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Maluma

Maluma est l’ennemi numéro 1 des internautes. Une campagne de boycott et un hashtag viennent même d’être lancée contre le beau gosse de 24 ans.

« Maluma ». Les internautes n’ont que ce nom à la bouche. Mais ce n’est pas parce que le chanteur colombien vient d’annoncer un nouveau projet, comme une chanson ou un nouveau visuel, mais c’est pour une nouvelle polémique. Oui, encore. Et encore une fois, Maluma est la cible de féministes qui dénoncent des paroles et des clips « sexistes et machistes », et notamment concernant son dernier single Mala Mia. Sur la pochette et dans le clip, le beau gosse de 24 ans se retrouve dans un grand lit entouré d’une multitude de jeunes femmes très peu vêtues. Dans les paroles, il dit assumer son image de « dirty boy ». Ainsi, plusieurs internautes ont répondu à l’appel de @Calcetesbrutes et ont rejoint une immense campagne de boycott baptisée Mejor Sola Que Con Maluma. 



MALUMA, ENNEMI NUMÉRO 1 DES INTERNAUTES

Le principe est simple : sur les réseaux sociaux, les gens sont invités à se prendre en photo dans leur lit. De nombreuses femmes ont joué le jeu et se sont donc photographiées seules dans leur lit et sans aucun artifice avant de partager le résultat sur leur compte Twitter ou Instagram avec la mention #MejorSolaQueConMaluma (photos ci-dessous). D’abord timide, l’initiative séduit de plus en plus d'adeptes et devient aujourd’hui virale avec des milliers de photos et autres messages publiés sur la toile : « Parce que ce n’est pas de la musique, pas des déchets qui polluent l’esprit des gens, vous ne représentez pas la femme, Maluma. Vous entachez l’image de la femme », « Je rejoins le #MejorSolaQueConMaluma. Il y a marre de jouer avec l’image de la femme. J’espère que les gens se rendront compte à quel point vos paroles sont sexistes. Arrêtons de tolérer ce machisme ! », ou encore « Mon lit est un temps parfait et divin où le bonheur et le respect abondent. Ce n’est pas un lieu de torture, de sexisme, de machisme et de réification ». 

MALUMA RÉPOND À SES DÉTRACTEURS

Maluma n’a pas encore réagi à cette nouvelle campagne de boycott qui s’ajoute à la pétition déjà lancée sur Change.org pour l’annulation de sa venue à un festival en Espagne, mais il s’était déjà exprimé sur les critiques reçues à la sortie du clip Mala Mia. « Je me moque de ce que les gens pensent de moi, car les critiques, j’en reçois tous les jours. Je vois les commentaires sur Instagram (...), alors j’ai envie de leur dire : ‘’Vivez votre vie et je vais vivre la mienne". C’est un peu le message de la chanson ! », s’était-il défendu sur le tapis rose des MTV Video Music Awards.