Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

« Maintenant je peux regarder les gens et dire ‘c’est moi’ » : Pablo Alborán revient sur son coming out

23 septembre 2020 à 14h35 Par A.L.
Pablo Alborán n'a que faire des préjugés !
Crédit photo : Capture d'écran Instagram

Il y a quelques mois, Pablo Alborán créé la surprise en faisant son coming out à la terre entière. Aujourd'hui, le chanteur se livre en toute franchise sur cette étape qui a marqué sa vie.

Souvenez-vous. En juin dernier, Pablo Alborán surprenait ses 5,7 millions d'abonnés sur Instagram en dévoilant un message très personnel dans une vidéo de quelques minutes. Le chanteur espagnol se livrait ainsi sans détour sur son orientation sexuelle"J'ai quelque chose à vous dire" avait écrit en légende l'interprète de Prometo. "Je suis ici pour vous dire que je suis homosexuel. Et c’est OK ! La vie continue, rien ne va changer si ce n’est que je vais être un peu plus heureux que ce que je n’étais déjà. Étant donné que j’ai été suffisamment chanceux de grandir dans une maison où j’avais la liberté d’être qui j’avais envie d’être et de faire ce que j’avais envie de faire, on m’a toujours encouragé à me battre pour mes rêves. […] Mais malheureusement, beaucoup n’ont pas eu la même expérience que moi. C’est précisément pour ça que, aujourd’hui, j’espère faciliter le parcours de quelqu’un avec mon message. Mais avant tout, je fais ça pour moi", avait alors déclaré Pablo Alborán.

"Ce n'était pas une décision très réfléchie"

Aujourd'hui, pour la première fois après son coming out, Pablo Alborán s'est confié sur sa "nouvelle vie" au magazine GQ. "Je n'ai pas planifié et ce n'était pas une décision très réfléchie", a-t-il expliqué à propos de cette annonce. "C'était un week-end où je devais aller travailler à Madrid, j'ai vu comment était la ville, j'ai vu ma maison vide... et j'ai vu ce que tout le monde vivait ces derniers mois, ce sentiment apocalyptique qui laissait à penser tout allait s'arrêter", a-t-il continué. "Je suis rentré à la maison et je me suis soudainement dit : 'je veux construire à mon tour'. Et bien que j'ai du vécu et eu des partenaires par le passé, je ne voulais pas de ça. Si demain j'ai des enfants, ou je me marie, ou quoi que ce soit,  (...) je voudrais leur inculquer que ma vie est tout à fait dans la 'normalité', sans mensonges", a-t-il confié.

"J'ai reçu un flot d'amour et d'histoires. Des mères qui parlaient avec leurs enfants grâce à la vidéo, des enfants qui montraient la vidéo à leurs parents et rien qu'en la regardant ils n'avaient plus rien à dire... J'ai la chair de poule quand je m'en souviens. Une fille m'a écrit et m'a dit qu'elle était tombée amoureuse de sa meilleure amie et qu'elle ne savait pas comment le dire. Elle m'a dit qu'ils avaient parlé de ma vidéo, elle a souri, l'a regardé et ensuite elle a compris qu'ils ressentaient la même chose. C'est quelque chose de très beau", a relaté le chanteur. "J'ai entendu dire que c'était une stratégie marketing, ce qui a été la goutte d'eau. J'ai aussi entendu dire que j'avais un coach qui m'avait préparé à le faire... (...) Il n'y a rien ! J'ai toujours vécu ma vie normale. En fait, mes chansons n'ont pas eu de genre depuis de nombreuses années, mais comme je comprends la musique d'une manière différente, cela n'a rien à voir avec le fait que l'on aime les hommes ou les femmes, c'est une façon de comprendre l'amour. Pour moi, il est important que chacun se sente identifié", a-t-il conclu. Et ça a le mérite d'être clair !