Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Les réseaux sociaux permettraient de détecter en amont une dépression chez l’utilisateur

17 octobre 2018 à 11h40 Par Maud Tambellini
Crédit photo : pixabay

Ce que vous écrivez sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Facebook, permettrait de détecter les signes avant-coureurs d’une dépression aussi précisément qu’un diagnostic médical.

L’étude a été menée par les universités américaines de Pennsylvanie et de Stony Brook. Les chercheurs ont eu l’idée d’analyser les statuts postés sur Facebook par des utilisateurs dépressifs des mois avant que le diagnostic médical tombe.

Ce sont au total 524 292 données qui ont été compilées pour établir un algorithme en se basant sur des mots clés faisant référence à des émotions. Comme les mots « larme », « colère » et leurs répétitions.

Il en ressort qu’en effet l’algorithme permet de prédire avec exactitude une dépression future dans les trois mois avant la première notification dans le dossier médical de l’utilisateur.

A noter qu’en France, un adulte sur dix aurait vécu un épisode de dépression en 2017 selon les données d’un rapport du BEH.