Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

Les féminicides en hausse en Amérique Latine

09 mars 2020 à 06h00 Par Jérome Pasanau
"Attention ! Le machisme tue"
Crédit photo : Wikipédia

Une femme est assassinée toutes les deux heures en moyenne en Amérique Latine.

Selon l’ONU, 137 femmes sont tuées chaque jour dans le monde par un proche. Pour vous donner une idée, c’est en gros un féminicide toutes les 2h30. Deux meurtres sur trois sont généralement commis par des proches des victimes.  

Avec un taux de 1,6 pour 100 000 habitants, l'Amérique Latine est la seconde région mondiale la plus meurtrière pour les femmes après l'Afrique. En 2018, au moins 3 529 femmes ont été tuées en Amérique Latine.  

Selon la Commission économique pour l'Amérique Latine et les Caraïbes (CEPALC), le Brésil et le Mexique regroupent le plus de cas de féminicides chaque année. Le Salvador, le Honduras, la Bolivie et le Guatemala ont eux les taux les plus élevés pour 100 000 habitants.  

A noter que toutes les victimes de féminicides ne meurent pas. Par contre elles doivent vivre avec le souvenir de ces violences. Une femme sur trois a en effet subi des violences physiques ou sexuelles au moins une fois dans sa vie.  

Au Mexique, le fléau des féminicides est national.  

Dans le pays, dix femmes sont assassinées chaque jour. L’an dernier, plus de 3 800 femmes sont mortes. Parmi ces meurtres, plus d’un millier ont été classés comme féminicides. Les deux plus récents, ceux d’une femme et d’une petite fille, ont remobilisé les mouvements féministes locaux.

Des mouvements qui mettent la pression sur le gouvernement du président de gauche Andrés Manuel Lopez Obrador pour réclamer des politiques publiques efficaces pour combattre la violence contre les femmes.

Après la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, un appel à la grève a été lancé pour ce lundi 9 mars. Toutes les mexicaines sont invitées à rester chez elles pour célébrer « un jour sans femme ».