Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

Les cas de Dengue augmentent en Amérique Latine.

04 mars 2020 à 08h00 Par Jérome Pasanau
Crédit photo : Free Stock Photos

Alors que tout le monde a les yeux rivés sur le Covid-19, une autre épidémie touche depuis 14 mois l’Amérique Latine : la Dengue.

Alors que le monde se penche sur le coronavirus – 15 cas avérés ont été détectés en Amérique Latine – l’Amérique Latine connaît la plus grande épidémie de dengue de son histoire. Plus de trois millions de personnes ont contracté la maladie en 2019. C’est 30% de plus qu'en 2015, date qui avait jusqu'à présent enregistré le record de personnes infectées. C’est six fois plus qu'en 2018, lorsque 561 000 cas ont été signalés.

Des pays comme le Brésil – où 70% des infections se sont produites en raison de la taille de leur population et de leur territoire – le Guatemala et le Honduras signalent sept à dix fois plus de cas de dengue. Ils ont également triplé au Mexique, au Nicaragua et au Salvador. Au moins 1 530 des personnes infectées l'année dernière sont décédées, entraînant un taux de mortalité de 0,05%, selon les données de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

Les symptômes de la dengue sont une forte fièvre accompagnée de maux de tête, derrière les globes oculaires et dans les articulations, en plus des vomissements, du manque d'appétit et des éruptions cutanées. La dengue sévère, anciennement connue sous le nom d'hémorragie, provoque des saignements, une accumulation de liquide et des défaillances d'organes qui mettent la vie en danger. 

La maladie est transmise par la piqûre de moustiques appelés « Aedes aegypti » qui avaient auparavant extrait le sang d'un infecté. Les insectes prolifèrent dans les eaux urbaines stagnantes, comme les fûts, les pneus usés, les pots ou même dans l'eau des toilettes. Ils sont si communs dans les villes qui échappent à la fumigation organisée par les autorités. 

En 2020, plus de 125 000 cas de dengue ont déjà été enregistrés en Amérique latine et dans les Caraïbes. Les autorités s'attendent à une augmentation du nombre de cas en Amérique du Sud au premier semestre et en Amérique centrale à partir du second semestre.