Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Les artistes latinos attristés après l'attentat de Manchester

23 mai 2017 à 19h04 Par Ludo

Un attentat revendiqué par Daesh a fait au moins 22 morts et 59 blessés lundi 22 mai au soir à la sortie d'un concert d'Ariana Grande en Angleterre à Manchester. De nombreux artistes ont fait part de leur effroi et ont partagé leurs prières avec les familles meurtries ; à l'image de Maluma.

Pray for Manchester

Actuellement en tournée en Amérique du Sud et bientôt en Europe, le chanteur colombien Maluma a rapidement réagi hier soir sur les réseaux sociaux après l’attentat qui a visé les spectateurs du concert d’Ariana Grande. Il a d’ailleurs identifié la chanteuse d’origine sicilienne dans un post sur Instagram en indiquant que son cœur était brisé.

Pour rappel l’attentat à la bombe a fait au moins 22 morts et 59 blessés d’âge plutôt jeune à la sortie d’un concert à la Manchester Arena. Et d’ailleurs Maluma n’est pas le seul artiste latino à avoir manifesté sa tristesse sur Instagram. Le big boss du reggaeton Daddy Yankee a envoyé ses prières à tous ceux qui ont perdu un être cher et à tous ceux blessés dans la tragédie.

Daddy Yankee qui d’ailleurs sera bientôt en concert à Paris. Ce sera le 24 juin prochain au Zénith en partenariat justement avec Latina.

Les salles de concert françaises sont les plus sécurisées d’Europe

Ce drame qui a touché l’Angleterre n’est pas sans rappeler en France le 13 novembre et l’attaque du Bataclan. Et si Ariana Grande a de son côté suspendu sa tournée, chez nous pas question d’annuler des concerts. C’est ce qu’a fait savoir le gouvernement.

Il faut dire qu’actuellement les salles de concert parisiennes notamment font partie des plus sécurisées du continent européen. A l’AccorHotels Arena par exemple, les spectateurs sont priés de venir 30 à 45 minutes avant le début d’un show et pour cause ; il y a trois niveaux de préfiltrages. Vous subirez déjà une première palpation dehors sur le parvis avant même de rentrer dans l’Arena. Ce sera de nouveau le cas à l’intérieur avec fouilles de sac et détecteurs. Et pendant le concert sillonnent autour de la salle policiers et maîtres-chiens.

«Il est difficile de faire mieux ». C’est ce qu’a déclaré Angelo Gopee, le directeur général de Live Nation France, l'un des leaders dans la production de spectacles, de festivals et de gestion de salles.

Maud Tambellini