Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Le rappeur Rohff clashe Emmanuel Macron !

08 juin 2017 à 19h03 Par Ludo

Après une blague douteuse du Président de la République sur les Comoriens, l'artiste lui a répondu directement.

Comme tout bon rappeur et personnalités qui se respectent, Rohff aime par-dessus tout utiliser les réseaux sociaux pour régler ses comptes. Mais pas seulement. Que ce soit pour faire la promo de sa musique ou répondre aux piques des autres rappeurs, Roff manie à merveille l’art du tweet et de la déclaration fracassante. Récemment par exemple il a réglé ses comptes avec un de ses homologues, Booba pour ne pas le citer. Le ton est monté à propos d’une histoire autour du footballeur Karim Benzema en Ligue des Champions. On n’est pas sûr d’avoir tout compris mais en tout cas ça a bien chauffé entre les deux rappeurs.

Plus sage aussi, Roff sait utiliser les réseaux sociaux pour montrer qu’il est un papa comme les autres. Il vient de le faire en publiant de jolies photos de sa petite famille sur Instagram. Et quand ça lui prend, le rappeur répond aussi directement au Président de la République sans prendre de gants. Il y a deux jours, c’est donc à propos d’Emmanuel Macron qu’il a voulu parler. Roff tenait à réagir après le dérapage du Président et sa « triste blague » sur les comoriens ("Le kwasa-kwasa pêche peu. Il ramène du Comorien"). Un sujet qui touche particulièrement le rappeur, lui qui est d’origine comorienne.Je condamne avec énergie et forces ces propos du Président de la République française Emmanuel Macron, des propos insultants, méprisants et humiliants qui frisent avec le racisme” lâche-t-il dans un premier temps sur son compte Facebook. “C'est pourquoi, je me joins à mes compatriotes franco-comoriens pour demander des excuses car nous méritons respect et dignité comme n'importe quel citoyen du monde. Vous qui mettiez souvent l'accent sur la notion d'humanité, de ce fait, je vous trouve très contradictoire” déclare-t-il plus loin, dans une lettre ouverte au Président Macron. Pour l’instant, l’Elysée n’a pas réagi.