Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Le baiser de Messi et Ronaldo

26 avril 2017 à 18h24 Par Ludo

Une oeuvre de street art met en scène les deux footballeurs à Barcelone.

On sait depuis bien longtemps que le football déchaîne les passions et que les joueurs peuvent avoir tendance à s’emballer sur le terrain, quitte à donner à voir des attitudes parfois étranges. Ce constat a motivé l'artiste TVBoy, à créer une œuvre d’art urbain éphémère représentant les joueurs Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Sur le dessin en couleur, on voit les footballeurs argentins et portugais s’embrasser du bout des lèvres.

Gentiment polémique, l’intention de l’artiste est à la base tout à fait positive et symbolique. L’oeuvre en question a été installée sur l’avenue du Paseig de Gracie à Barcelone, le jour de la Saint Jordi célébrée comme la fête de l’amour en catalogne. Pour ceux qui ne s’intéressent absolument pas au football, on précise que Messi et Ronaldo jouent respectivement au FC Barcelone et au Real Madrid, les deux clubs historiquement rivaux dans la péninsule ibérique. TVBoy a donc profité de l’occasion de cette fête, pour retoucher ce qui est à la base une toile du peintre Antonio de Felipe. Le jeune artiste de 35 ans n’en est pas à son coup d’essai, et le public accueille en général assez bien ces travaux qui mettent toujours en scène avec ironie des personnages publics.

« El amor es ciego » traduisez « L’amour est aveugle », c’est le titre de cette œuvre qui s’exhibe donc fièrement sur l’une des avenues les plus fréquentées de Barcelone. Mais pour combien de temps ? Le tableau est exposé sur du mobilier urbain intégré à une ancienne station service, dont TVBoy a fait son terrain de jeu depuis quelques temps. Le propriétaire des lieux souhaite maintenant retirer l’œuvre … Peut-être souhaite-t-il la vendre au plus offrant ?

Quoi qu'il en soit, les barcelonais apprécient, et défilent devant cette œuvre pour se prendre en photo, eux-mêmes en train de s’embrasser. Le foot et l’amour célébrés conjointement, qui l’eût cru ?