Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

La fille de Joan Sebastian se lance dans la chanson.

27 avril 2017 à 18h42 Par Ludo

Zarelea Figueroa a présenté son premier single, une chanson en hommage à son célèbre père. Le public est sous le charme.

La jeune femme a choisi de reprendre un des succès de son propre père, pour révéler ses talents de chanteuse. Elle a ainsi interprété le titre « Los Monstruosos », lors d’une émission de télé très connue « Despierta America ». Un peu l’équivalent de notre « Télématin » locale mais beaucoup plus caliente. Vous me direz il n’y a pas de mal. Dans l’interview qui a précédé le live, Zarelea Figueroa a expliqué qu’elle était fière de poursuivre l’aventure musicale de son paternel, et de transmettre ainsi une forme d’héritage populaire.

La jeune chanteuse mexicaine s’est également expliqué sur ses choix musicaux, et sur la tonalité de son premier album à venir. Elle révèle ainsi qu’elle a voulu mélanger ses influences et faire le grand écart entre le côté « banda », et l’aspect « mariachi » de la musique traditionnelle mexicaine. Si l’album était un plat, ce serait sans doute une « enchilada », a t-elle déclaré dans la même interview. Déjà, on peut dire que ça met l’eau à la bouche.

Dans un registre plus touchant et personnel, la jeune artiste s’est confiée sur sa relation particulière avec son père. Joan Sebastian est en effet décédé en juillet en 2015, et sa fille dit aujourd’hui pouvoir communiquer avec lui, notamment à travers les rêves qu’elle fait souvent la nuit. À la présentatrice de « Despierta America » qui lui demandait ce que son père lui dirait s'il était toujours vivant, elle a ainsi expliqué que la nuit précédente, son père lui était apparu dans un rêve. Il lui a prédit que tout allait bien se passer. Du coup, elle est arrivée confiante sur la plateau, a chanté avec tout son cœur, et le public est tombé sous le charme. Merci qui ? Merci Papa.

On attend avec impatience la sortie de l’album de Zarelea Figueroa pour juger, nous aussi, de son talent.