Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La banlieue parisienne toujours sous la menace des inondations

30 janvier 2018 à 10h03 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Commons wikimedia

La capitale a échappé au pire et le pic de crue de la Seine a été atteint lundi en deçà des prévisions les plus pessimistes. En revanche en banlieue dans les boucles de Seine ou à l’Est sur les flancs de la Marne, la situation pourrait encore empirer.

De nombreuses communes sont déjà inondées. 1.900 foyers étaient privés d’électricité lundi soir et 1.500 personnes ont déjà été évacuées en Ile-de-France depuis le début des inondations. Des franciliens sont aussi privés d’eau potable. L’eau du robinet n’est pas consommable dans huit communes : Fontaine-le-Port, Thomery, Veneux-les-Sablons, Jaignes, Barbey, Marolles-sur-Seine, Misy-sur-Yonne et La Tombe. Des distributions de bouteilles d’eau sont effectuées auprès des habitants par les communes.

La Marne menace encore de déborder

À Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) les habitants se préparent encore à une montée de la Marne cette semaine. Le niveau de l’eau menace de submerger le mur anti crue et les habitants sont dans la crainte d’une vaste inondation de la commune, inondable à 80%. Éric Schlegel, le maire de le Ville se prépare au pire. 

Dans les Yvelines le pic de crue de la Seine n’est pas encore passé. Il est attendu pour le milieu de semaine. En attendant els habitants des boucles de Seine observent avec angoisse le niveau du fleuve monter.

En Seine et Marne, à Montereau-Fault-Yonne par exemple, 700 enfants sont toujours privés d’écoles. Plusieurs groupes scolaires et un collège resteront fermés en raison de la crue de la Seine. Une décision prise par le maire James Chéron (UDI) pour deux raisons : « L’accès aux sites et la sécurité des enfants dans les bâtiments. »