Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

L’odeur d’un passager oblige un avion à atterrir en urgence

03 juin 2018 à 10h45 Par Stéphane Hubert
Crédit photo : Pixabay

L’odeur était tellement insoutenable que l’appareil n’a pas eu d’autre choix que de se poser.

Les odeurs désagréables…voilà un problème difficile à régler dans un avion. Malgré les ventilations, l’incapacité à pouvoir ouvrir (on s’en doute) les fenêtres ne permet pas un appel d’air suffisant pour que les nuisances olfactives disparaissent. Jusqu’à parfois obliger des avions à atterrir.

Une odeur à la hauteur

En effet, c’est la mésaventure qu’a vécu mardi le vol HV5666 de la compagnie Transavia dont le trajet a dû être dérouté en cours de voyage. La raison : la très forte odeur d’un passager qui, petit à petit, a fini par rendre les gens malades à l’intérieur de l’appareil. Mal à l’aise, pris de vomissement… il n’était plus possible de résister au parfum nauséabond d’un homme qui n’avait pas dû prendre de douche depuis quelques jours, voire semaines. Piet Van Haut, passager de ce vol qui devait au départ relier les Iles Canaries à Amsterdam (Pays-Bas), s’est confié au journal De Telegraaf sur son expérience douloureuse.

La puanteur était gigantesque. (…) A partir du moment où l'homme est entré dans l'allée, les gens ont commencé à crier et à plonger dans leurs sacs à la recherche de mouchoirs à garder devant eux. (…) J'ai entendu quelqu'un dire que la puanteur était pire que celle d'un cadavre qui se décomposait depuis un mois. C'était une situation intenable.

Devant une telle situation difficile à contenir, l’avion n’a eu d’autre choix que de se poser en urgence à Faro au Portugal. Là, l’appareil a eu droit à un long brin de toilette afin de tenter d’effacer l’odeur persistante. L’avion est reparti quelques heures plus tard, mais l’arôme putride était toujours un peu présent. Dans le doute, et par mesure de sécurité, l’équipage a décidé de ne pas servir de repas aux passagers.