Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

L’impôt à la source tisse déjà sa toile

11 avril 2018 à 10h15 Par Mikaël Livret
Crédit photo : Pixabay

Alors que les déclarations papier sont en cours d’envoi, le fisc prépare déjà sa réforme de l’impôt sur le revenu prévue pour le 1er janvier 2019.

Ce n’est pas le rdv le plus attendu de l’année mais il faut bien y passer. C’est parti pour la campagne des impôts sur le revenu. Les déclarations papiers ont commencé a être envoyé et ce sera jeudi le top départ des télédéclaration.

Plus de 37 millions de foyers fiscaux vont devoir déclarer au cours des prochaines semaines les revenus qu'ils ont perçus en 2017, soit via la pré-déclaration reçue par courrier, soit sur le site des impôts. La déclaration en ligne est pour rappel devenue obligatoire depuis 2016 au-delà d'un certain niveau de revenus, fixé à 15.000 euros cette année contre 28.000 euros en 2017, l'objectif étant de généraliser cette règle l'an prochain.

L’avantage de déclarer ses revenus sur internet est le délai pour le faire, rallonger par rapport aux versions papiers (du 22 mai au 5 juin selon les départements, contre le 17 mai pour la voie postale).

Surtout, la télédéclaration permettra de connaître le taux de prélèvement qui sera transmis aux futurs collecteurs d'impôt (entreprises, caisses de retraites...) dans le cadre de la réforme du prélèvement à la source. Ceux qui optent pour la version papier devront attendre l'envoi des avis d'imposition, à la fin de l'été.

Le taux de prélèvement est calculé sur la base du revenu de référence des foyers. Mais les couples qui le souhaitent pourront opter pour des taux individualisés (via un onglet "gérer mon prélèvement à la source" concernant internet) pour éviter que les deux conjoints ne soient prélevés au même taux, quel que soit leur salaire.

 

Pour des raisons de confidentialité, les contribuables qui le souhaitent auront en outre la possibilité de demander qu'un "taux neutre" leur soit appliqué. Leur taux de prélèvement réel ne sera alors pas connu de leur employeur, mais ils devront régulariser chaque mois leur situation auprès du fisc.