Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

L’Ile-de-France devient un désert médical

07 février 2019 à 09h44 Par Mikaël Livret
Crédit photo : torange.biz

La région la plus riche de France n’est pas épargnée par la désertification médicale selon le dernier rapport de l’Agence régionale de santé (ARS).

Le constat est sans appel. Les médecins généralistes Franciliens sont de moins en moins nombreux et de plus en plus vieux. Selon l’Union régionale des professionnels de santé (URPS), citée par le Parisien : « La moitié des 22000 médecins qui exercent en Ile-de-France, ont plus de 60 ans. » Dans 5 ans, la moitié des médecins en activité seront donc en âge de partir à la retraite en Ile-de-France. Et la relève ne se bouscule pas au portillon. 

La faute à plusieurs facteurs, dont le prix de l’immobilier. Le temps d’une carrière, le prix d’un cabinet a pris tellement de valeur qu’un jeune praticien n’a pas les moyens de racheter les murs.

76% des Franciliens habiteraient une zone où l’offre n’est pas satisfaisante

Autre difficultés pour les patients cette fois. Quand un généraliste part à la retraite, ce sont, en moyenne, près de 1.200 personnes qui se retrouvent sans praticien. Ce qui peut conduire à des situations compliquées après un déménagement dans une nouvelle ville ou un autre département. On a tous entendu au moins une fois « Je ne prend plus de nouveaux patients ».

Le rapport de l’ARS montre aussi que 76% des Franciliens habiteraient une zone où l’offre médicale n’est pas satisfaisante. Des aides pour tenter de limiter le phénomène se mettent en place. Un coup de pouce qui ne sera sans doute pas suffisant selon l’URPS.