Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Karol G sous le feu des critiques après avoir parlé du racisme en évoquant son chien

10 juin 2020 à 12h59 Par A.L.
Karol G a fait preuve de maladresse en voulant soutenir le mouvement Black Lives Matter.
Crédit photo : Capture d'écran Facebook

Karol G s'est excusée après avoir publié une photo son chien en soutien au mouvement "Black Lives Matter".

Le 25 mai dernier, l'Américain George Floyd décédait suite à une arrestation policière extremêment brutaleLa scène, d'une violence inouïe, montre un policier l'immobiliser en appuyant son genou contre son cou et la victime dire à de multiples reprises : "Je ne peux plus respirer". Des images qui ont profondément choqué la population de Minneapolis mais aussi le reste du pays et du monde, à l'instar de Karol G qui a tenu à prendre la parole sur les réseaux sociaux à l'instar de nombreuses célébrités. Malheureusement, la chanteuse colombienne a fait preuve d'une grande maladresse et s'est attirée la foudre des internautes. En effet, en soutien au mouvement Black Lives Matter, né dans la communauté afro-américaine et militant contre la violence ainsi que le racisme systémique envers les Noirs, la jeune femme de 29 ans a choisi de partager une photo de son chien tacheté noir et blanc avec la légende suivante : "L'exemple parfait que le noir et blanc peuvent être très jolis ensemble".

Des excuses publiques

Très vite, les internautes ont pointé du doigt la chanteuse, déplorant qu'elle utilise son chien noir et blanc pour tenter de faire valoir un point fondamental de la justice raciale. "Ne me dis pas que Karol G a posté une photo de son chien et que cela a mis fin au racisme", a notamment écrit un utilisateur de Twitter, tandis qu'un autre a rétorqué : "Karol G pense vraiment qu'une photo de son chien va réparer les choses". Face à ce flot de critiques, la chanteuse a publiquement exprimé ses excuses. "J'ai eu tort et je m'excuse", a-t-elle tweeté. "Je tiens à préciser que mes intentions étaient justes avec la photo que j'ai postée plus tôt. Je voulais dire que le racisme est terrible et que je ne peux pas le comprendre. C'est extrêmement douloureux de le voir perdurer. Il faut s'arrêter. Il n'y a qu'une seule race et c'est la race humaine. Je reconnais que la façon dont je me suis exprimée n'était pas juste", a-t-elle continué.

Faute avouée, à moitié pardonnnée, n'est-ce pas ?