Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Nación Latina

Jacques Chirac, héros en Bolivie pour sa défense du football en altitude

30 septembre 2019 à 06h34 Par Jérome Pasanau
Jacques Chirac, un grand héros en Bolivie pour sa défense du football.
Crédit photo : © La Documentation française. Photo Bettina Rheims

En 1994, le président français avait apporté son soutien à la Bolivie s’opposant à la FIFA sur la question d’une possible interdiction des matchs de football à la Paz.

L’ancien président de la République française avait alors été jusqu’à plaider le cas de la Bolivie devant la Fédération Internationale de Football. A l’époque, la FIFA réfléchissait à interdire les matchs de football à la Paz. La capitale la plus haute du monde, à 3 600 mètres d’altitude. Ce débat avait surgi en Amérique Latine en 1994. Juste après la victoire de la sélection bolivienne face au Brésil (2 – 0) à la Paz, lors des éliminatoires pour le Mondial aux États-Unis.

Un débat qui s’était ensuite prolongé après le triomphe des boliviens face à l’équipe d’Uruguay (3 – 1), privant ainsi les uruguayens de coupe du monde. La Bolivie de son côté se qualifiait pour la 1ère et seule fois de son histoire. Le président français Jacques Chirac, qui organisait le Mondial suivant en 1998, est alors monté au créneau. Devant la FIFA, il a enfilé le maillot bolivien, et a plaidé la cause du pays.  

Jacques Chirac, décoré de la plus haute distinction bolivienne 

En déplacement en Bolivie quelques années plus tard, le 15 mars 1997, Jacques Chirac fut accueilli en véritable héros. Le gouvernement bolivien lui accorda même la plus haute distinction du pays. Le président de l’époque, Gonzalo Sanchez de Lozada lui remis la médaille de l’ordre du Grand Condor des Andes.

A cette occasion, un match amical avait été organisé au stade Hernando Siles de la Paz. Jacques Chirac avait alors déclaré souhaiter de tout son cœur que la Bolivie se qualifie pour le Mondial en France. Le destin en a décidé autrement. Pour l’anecdote, le coup d’envoi de ce match amical avait été donné par un certain Michel Platini.