Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Fête de la radio : retour sur l’histoire de LATINA !

31 mai 2021 à 07h00 Par VG
Fête de la radio
Crédit photo : CSA

Cette année célèbre les 40 ans de la libéralisation de la bande FM. C’est le 9 novembre 1981 que le monopole public de la radio est aboli. La grande aventure des ondes prend un nouveau souffle. À cette occasion, Latina revient sur plus de 30 ans de son aventure radiophonique.

Latina fête sa 31ème année d’antenne alors qu’est célébrée pour la première fois la Fête de la Radio. Cette initiative lancée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de très nombreuses radios partenaires vous propose de revenir pendant une semaine sur l’histoire de ce média sans cesse en évolution.

Avant 1981 pour faire de la radio, il faut être un peu fou ! Car émettre « en pirate » sur la bande FM est alors un délit passible d'un an d'emprisonnement, et de 100 000 francs d'amende. C’est le 1er Juin 1982 que Radio Latina est créée à Paris par Philippe Rossillon, secrétaire général de l’ONG « Union Latine », regroupant des pays latins en France.

À l’époque, elle émet sur la fréquence 105.25 MHz. Entre 1985 et 1992, elle va partager son temps d’antenne avec d’autres radios, une pratique encore largement répandue au début dans les années 80. Dès 1992, elle prend seule son envol sur la fréquence qui est toujours la sienne, le 99 MHz.

Écouter le podcast


Mario, animateur et programmateur de Latina :
"Latina, c'est du voyage et une identité très forte. Un format musical absolument unique au monde, mélange de reggaeton, de salsa, de bachata, de pop latino, de musiques africaines ou des antilles. Aucune radio ne fait cela. Latina, c'est une radio unique, authentique et pure"


Le succès d’une nouvelle musique

Au début des années 90, Latina devient une vraie radio commerciale et indépendante. Le Groupe colombien Caracol qui possède des centaines de radios en Amérique latine investit en France. En 1995, la station dépasse déjà les 100.000 auditeurs. À l’époque, les maisons de disques sont très peu tournées vers la musique latine, alors Radio Latina va se faire le porte-voix des artistes sud-américains.

La décennie 90 confirme le succès de Latina qui change de propriétaire. En février 2002, Radio Latina inaugure de nouveaux studios au 87, avenue d'Italie, dans le XIIIème arrondissement de Paris. Pour fêter ses 20 ans d’existence, la station organise en avril 2002 un concert avec le meilleur de la musique cubaine. Le légendaire Compay Segundo est présent.

Le saviez-vous ?
Le succès de Radio Latina est tel dans les années 90 qu’
est même lancé un "Latina Café" au 114, avenue des Champs Elysées. Il ouvre en partenariat avec la radio en septembre 1999.


A partir de 2006, c’est le groupe 1981 (Start à l’époque du rachat) qui reprend Latina. La radio se développe au-delà de la région parisienne et se voit attribuer de nombreuses fréquences sur tout le territoire. Fidèle à son empreinte dépaysante et festive, Latina est un format unique fait d’évasion et du meilleur de la culture latine.

Elle transporte ses auditeurs par une découverte musicale rythmée, sensuelle et urbaine. Véritable radio bonne humeur, Latina fait la part belle aux nombreux événements culturels dont elle est partenaire. La radio affiche sa passion pour toutes les cultures latines dans ses rendez-vous comme « La Pause Latina », « La Casa Latina » ou « Air Latina ». Aujourd'hui, Latina fédère 356.000 auditeurs uniques chaque jour*


Roberto, animateur du Latino Show entre 6H et 10H sur Latina :
"Latina, c'est une diversité et une fenêtre sur des musiques qu'on connaissait mal. Aujourd'hui, la musique urbaine latino est à la mode mais on n'écoute pas seulement cela sur l'antenne. On s'intéresse aussi à des musiques qui racontent l'histoire d'un pays comme la cumbia. Et puis Latina, c'est un pont entre l'Amérique latine et la France. Pour ceux qui ont débarqué ici, nous sommes une soupape"

La nouvelle ère numérique

D’ici l’été prochain, Latina déménagera dans de nouveaux locaux et en tenant compte des évolutions technologiques. La station compte aujourd’hui 8 webradios thématiques disponibles sur internet, votre téléphone ou votre tablette. En FM, Latina est présente en Île-de-France et dans l’Oise mais aussi à Annecy, Limoges, Troyes, Corte, Nice et Cannes.

Elle peut aussi s’écouter en DAB+ à Paris et dans les plusieurs grandes villes. Le DAB+, c’est le successeur numérique de la FM. Cette nouvelle technologie permet d'écouter la radio gratuitement et sans abonnement d’un opérateur mobile. Vous pouvez capter le DAB+ partout par les ondes sans connexion : en voiture, chez vous ou au bureau.

En revanche, vous aurez besoin d'un récepteur qui est compatible avec la réception DAB+. Vérifiez le vôtre, il est peut-être déjà compatible. D’ici 2023, toute la France aura accès au DAB+.

 
*Source Médiamétrie - Médialocales, septembre 2019 - juin 2020 - 5h-24h - 13+ - LV