Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Farruko s’explique après son arrestation à Porto Rico (Vidéo)

09 avril 2018 à 13h00 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Farruko

Farruko prend enfin la parole après son arrestation à Porto Rico. Le chanteur remercie ses fans et donne sa version des faits dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Farruko est sorti de prison. La 3 avril dernier, le chanteur a été arrêté par des agents fédéraux peu de temps après son arrivée sur son île natale de Porto Rico. Aussitôt placé en détention, il a été accusé d’avoir transporté plus de 52 000 dollars non-déclarés dans ses bagages lors d’un vol entre la République Dominicaine et Porto Rico. Le lendemain, il a été présenté à un juge qui a accepté une libération sous caution de 100 000 dollars. Aujourd’hui libre, Farruko est toutefois placé sous résidence surveillé en attendant un nouveau procès au cours duquel il pourrait écoper d’une amende de 250 000 dollars et/ou d’une peine de cinq ans de prison. Près d’une semaine après avoir fait la Une des médias outre-Atlantique, l’interprète de Krippy Kush ft. Bad Bunny sort enfin de son silence. 

« LA PROCÉDURE A ÉTÉ EXAGÉRÉE ! »

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Farruko remercie ses admirateurs pour leur soutien inconditionnel. « Aujourd’hui comme une nouvelle étape de ma vie. Merci à tous pour vos prières. Au moins, je suis à maison et pas en prison, mais je me sens reconnaissant envers Dieu, ma famille, mes amis et mes fans », commence-t-il par écrire. Il estime ensuite avoir été victime d’une injustice. « Je pense que la procédure a été un peu exagérée parce que je suis un artiste (…). Tout le monde mérite le bénéfice du doute. Nous devons tous continuer à être positifs », ajoute-t-il dans la légende d’une vidéo dans laquelle il se filme au bord de sa piscine. 

FARRUKO RISQUE UNE PEINE DE CINQ ANS DE PRISON

Quelques heures seulement après son arrestation, Farruko, dont le vrai nom est Carlos Efrèn Reyes Rosado, avait déjà affirmé être innocent ayant tout bonnement oublié de déclarer l’argent en arrivant chez lui. « Je n’ai rien à cacher. J’étais juste fatigué ! », expliquait-il ainsi face aux médias présents à la sortie de son audience.